Violences universitaires Idy parle de massacre d’enfants

Le chef de file de Rewmi ne s’est pas fait prier, pour employer de gros mots, pour qualifier la forte répression policière, lors des violents affrontements entre étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et forces de l’ordre. En effet, Idrissa Seck, qui ne cherche pas l’explication au ciel pour peindre ces évènements ayant déjà causé plusieurs victimes, côté apprenants, est d’avis que la répression policière relève d’un massacre d’enfants. Et qu’à ce titre, c’est l’Etat qui doit prendre ses responsabilités, pour faire revenir le calme.

Quant au secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais, Me Abdoulaye Wade, tout est à mettre sur la tête de l’Etat. Aussi, le leader des libéraux de sommer l’Etat à payer à temps les bourses aux étudiants.

Actusen.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*