Unesco et Aliph pour sauver les Falaises de Bandiagara

Les Falaises de Bandiagara ont beaucoup souffert du climat d’insécurité qui règne au nord et au centre du Mali. Des éléments importants de ce patrimoine sont aujourd’hui fortement dégradés. En collaboration avec l’Unesco, l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones de conflit (Aliph) vient de mobiliser un financement d’un million de dollars pour la réhabilitation de ce site qui abrite 289 villages répartis sur 400 mille hectares dans la région de Mopti.

Avec la forte insécurité qui règne dans cette région durant les dernières années, ce patrimoine est fortement en danger. Selon l’Unesco, en plus de causer des victimes civiles et de créer de l’insécurité, la crise a provoqué la destruction totale ou partielle de près de 30 villages, dont la moitié est située dans les limites du bien du patrimoine mondial de la falaise de Bandiagara.

C’est la raison pour laquelle l’organisme international va lancer un projet de réhabilitation de ce patrimoine mondial rendu possible grâce à un financement d’un million de dollars Us de l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones de conflit (Aliph).

«Le projet apportera un soutien essentiel à la réhabilitation du bien du patrimoine mondial Falaise de Bandiagara (Pays des Dogons), qui abrite 289 villages répartis sur 400 mille hectares dans la région de Mopti», informe l’Unesco sur son site.

Aussi, de par la réhabilitation et la sauvegarde des pratiques culturelles de la région, le projet contribuera à renforcer le tissu social et la paix entre les communautés du pays Dogon

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire