UGB : un déficit de 400 millions causé par les étudiants

La gratuité des repas décrétée par les étudiants de l’Université Gaston Berger a fini de plomber la trésorerie du Centre régional des œuvres universitaires de Saint-Louis.

Dans un communiqué, repris par Le Soleil, le Directeur général du Crous, Pape Ibrahima Faye, indique que ces journées sans tickets, décrétées par les étudiants depuis un mois, ont engendré un déficit cumulé de près de 400 millions. « Nous ne pouvons pas garantir un service permanent de qualité à la communauté universitaire si aucune mesure n’est prise pour arrêter cette situation qui, d’une part, est insoutenable pour le budget du Crous », avertit M. Faye.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*