Google+
Breaking News
Home » Actualité » Trump signe un texte pour éviter la séparation des familles

Trump signe un texte pour éviter la séparation des familles

Dans un spectaculaire retournement, le président américain Donald Trump a signé mercredi un décret pour éviter la séparation des familles de migrants ayant franchi illégalement la frontière avec le Mexique. L’administration américaine était sous le feu des critiques, tant au niveau national qu’international, alors que plus de 2 300 mineurs ont été séparés de leurs parents en cinq semaines.

Le président et son équipe répètent depuis plusieurs jours qu’ils ne font qu’appliquer la loi et que seule une modification de cette dernière par le Congrès permettrait de mettre fin aux séparations très critiquées, aux Etats-Unis mais aussi à travers le monde. Face aux images d’enfants séparés de leurs parents à la frontière qui ont bouleversé l’Amérique et le monde, Donald Trump s’est longtemps arc-bouté. Puis face au malaise politique grandissant dans son propre camp, il a soudain fait volte-face.

Le président américain a annoncé mercredi qu’il allait signer un texte pour éviter la séparation des familles de migrants ayant franchi illégalement la frontière avec le Mexique. « Cela me tient particulièrement à coeur […] Nous voulons que les familles restent ensemble. C’est très important », a affirmé Donald Trump en signant le décret dans le Bureau ovale, quelques heures après avoir annoncé qu’il allait mettre fin à cette pratique qui lui a valu une avalanche de critiques, y compris au sein de son propre camp.

De leur côté, les démocrates n’entendent pas voter le projet de loi sur l’immigration qu’exige le président américain, rapporte Anne Corpet, envoyée spéciale  de RFI à Washington. C’est ce qu’explique Joaqim Castro, représentant démocrate du Texas : « On veut résoudre ce problème mais on ne veut pas que le président utilise ces abus comme un levier pour obtenir de notre part un mur à la frontière ou pour expulser les immigrés sans procédé légal. Donc oui, nous sommes tout à fait d’accord pour résoudre ce problème mais nous n’allons pas troquer la fin du traumatisme de ces gens contre un mur à la frontière. ».

Pour continuer à pouvoir incarcérer 100 % des migrants qui entrent clandestinement dans le pays, le décret de Donald Trump prévoit d’abroger le texte qui limite à vingt jours la détention de famille de migrants. Les associations de défense des droits de l’homme entendent porter l’affaire en justice.

De plus, ce décret ne résout pas la crise humanitaire aux frontières. Près de 2 300 enfants ont été séparés de leurs familles et il ne sera pas facile de retrouver leurs parents rapidement.

(avec RFI)

Check Also

Acompte de 3 milliards aux établissements privés : Les chèques commencent à tomber !

L’Etat a débloqué la somme de 3 milliards de francs Cfa pour payer une partie …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :