Tensions internationales: Pyongyang bombarde le bureau de liaison Nord-Sud

Pyongyang a détruit mardi le bureau de liaison inter-coréen situé sur son sol qui était un des symboles de la détente sur la péninsule, faisant ainsi monter les tensions après des semaines d’attaques verbales contre le Sud.

Cette démolition concrétise les menaces de Kim Yo Jong, la puissante cadette du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, qui avait menacé ce week-end de réduire en ruines cette institution “inutile”.

Des images de l’explosion diffusées par la Maison bleue, la présidence sud-coréenne, ont montré la déflagration sur plusieurs bâtiments de la zone industrielle de Kaesong, située à proximité de la Zone démilitarisée (DMZ). Une tour a proximité s’effondre partiellement tandis que des colonnes de fumée s’élèvent.

Certains experts soupçonnent Pyongyang de chercher à créer une crise de toutes pièces pour accroître la pression sur Séoul, au moment où les négociations internationales sur le nucléaire sont dans une impasse.

A l’issue d’une réunion d’urgence, le Conseil de sécurité nationale sud-coréen a annoncé qu’il “réagirait fortement” si Pyongyang “continuait de prendre des mesures aggravant la situation”.

“Toute la responsabilité des répercussions de cette action reposera sur le Nord”, a-t-il dit.

Située dans la zone industrielle de Kaesong, où des entreprises sud-coréennes faisaient naguère travailler des ouvrier du Nord en versant leurs salaires à Pyongyang, le bureau de liaison se voulait lors de son ouverture en septembre 2018 le symbole de la détente apparue cette année-là sur la péninsule.

AFP

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*