Warning: set_time_limit() has been disabled for security reasons in /home/clients/35e967565235033916a82b9b594ba511/web/wp-content/plugins/wedevs-project-manager/core/Upgrades/Upgrade.php on line 4
Syrie : la France attendra le rapport de l’ONU avant toute frappe Google+
Breaking News
Home » Actualité » Syrie : la France attendra le rapport de l’ONU avant toute frappe

Syrie : la France attendra le rapport de l’ONU avant toute frappe

Depuis le sommet du G20, François Hollande a annoncé, vendredi 6 septembre, que la France attendrait la présentation du rapport des inspecteurs de l’ONU sur l’utilisation d’armes chimiques en Syrie avant de déclencher une opération militaire contre le régime de Bachar Al-Assad. Une première version du rapport est attendue mardi 10 septembre.

M. Hollande a cependant rappelé que ce document serait de toutes façons “limité”, car il ne porterait que sur l’utilisation de ces armes et n’identifierait pas ceux qui les ont utilisées. Paris et Washington affirment avoir des preuves de la culpabilité du régime de Bachar Al-Assad.

“Le rapport des inspecteurs doit être délivré le plus tôt possible et ce sera un élément d’appréciation. Le mieux serait que le Conseil de sécurité puisse être le cadre de cette condamnation puisque la mission des inspecteurs est une mission des Nations unies.

Sinon une large coalition devra se former, se forme en ce moment même, pour rassembler tous les pays qui n’acceptent pas qu’un pays, qu’un régime puisse utiliser des armes chimiques. Ceux qui imaginent qu’on peut faire une solutionpolitique avec un régime qui massacre, qui gaze […], en laissantfaire, ça continuera dans toute la région, ce à quoi je me refuse.”

“RÉPONSE INTERNATIONALE FORTE”

Le président français a également annoncé qu’il attendrait l’issue du vote du Congrès américain – qui doit se réunir à partir du 9 septembre et dont le vote serait attendu en milieu de semaine – et qu’il n’agirait pas “seul”en cas de vote des élus américains contre une intervention militaire.

Si le Congrès américain se prononce contre une intervention militaire, la France“aurait à prendre une autre décision” et devrait “amplifier” son soutien à la Coalition nationale syrienne (CNS). M. Hollande a ensuite précisé qu’il s’“[adresserait] à la nation apour faire connaître [ses] décisions”, laissant entendre qu’il pourrait ne pasconsulter directement le Parlement.

M. Hollande a assuré que la position de la France était “comprise” par les autres pays européens, actuellement réunis à Vilnius, et que la France n’était pas «isolée”, brandissant le communiqué signé par 11 pays présents au G20, qui appellent à une “réponse internationale forte”. Les signataires, qui incluent l’Australie, le Canada, l’Italie, le Japon, la Corée du sud, l’Arabie saoudite, l’Espagne et la Turquie, assurent que des indices montraient “clairement” la responsabilité du régime de Bachar Al-Assad dans une attaque chimique le 21 août. L’Allemagne, qui ne figure pas parmi les signataires, a pressé l’ONU d’accélérer la publication du rapport de ses experts.

Check Also

RDC: Jean-Pierre Bemba fait appel de sa condamnation à la CPI

Ce mercredi, la Commission électorale congolaise, la Céni, doit rendre publique la liste définitive des …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :