Succession à La Tête de La Conacoc: Antoine Diome met fin à la guerre

Un comité de pilotage transitoire a été installé hier, mardi 6 avril, à la tête de la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (Conacoc). Selon un communiqué relayé par plusieurs médias, c’est le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome, qui a joué les facilitateurs.

Depuis la disparition de Mourchid Ahmed Iyane Thiam, en janvier dernier,
la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (Conacoc)
est secouée par une «guerre» de positionnement. Au moins deux camps
s’étaient constitués. Uniquement pour revendiquer la légitimité de la succession. Et les piques que les protagonistes se lançaient par médias interposés n’ont pas échappé à la vigilance des sénégalais. Une bataille que le mois de ramadan qui s’approche à grands pas, n’a fait qu’exacerber. En d’autres termes, c’est la période de l’année, sans doute la seule, où la Commission bénéficie de l’attention de la part des sénégalais. Mais la divergence aura fait long feu.

En cause, un consensus a été trouvé ce mardi 6 avril, avec l’appui du ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome, à l’issue d’une réunion de concertation. Et c’est un Comité de pilotage transitoire qui a été mis en
place. Il sera codirigé par Ahmadou Cissé Ndiéguène, Dr Mohamed Bouchra
Dièye, et Oumar Diène. Initiée par le Cadre unitaire de l’islam
au Sénégal, la réunion du 6 avril, d’après le communiqué envoyé à la presse, visait à «retrouver l’unité des musulmans dans l’observation du croissant lunaire».

Et après son installation, le Comité «provisoire» de pilotage a reçu les missions qui lui sont dévolues. «Ce Comité provisoire de la Conacoc organisera dans l’unité et pour l’intérêt des musulmans, l’observation du croissant lunaire en vue du mois de Ramadan rédempteur, et poursuivra son travail dans les prochains mois pour consolider la Conacoc et améliorer ses modalités de travail», indique le communiqué.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire