SOLUTIONS A L’EMPLOI DES JEUNES: La territorialisation, la nouvelle bouée de sauvetage

Samedi 3 avril, le chef de l’État, Macky Sall, a dit dans son discours que, pour alimenter le programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socio-économique des jeunes, une ré-orientation des allocations budgétaires à hauteur de 450 milliards de F CFA au moins a été décidée, sur trois ans. Et les 150 milliards seront exécutés en 2021.

Aussi, le président a annoncé la tenue d’un conseil présidentiel sur la question, le jeudi 22 avril prochain. Mais contrairement à la verticalité dont les programmes destinés à la jeunesse faisaient souvent l’objet, Macky Sall semble, cette fois-ci, miser sur une démarche différente, appelée la «territorialisation». Autrement dit, l’approche qui consiste à adapter les politiques publiques aux réalités et potentialités de chaque terroir. «J’ai voulu que les travaux de ce Conseil s’appuient sur les réalités de nos terroirs, dans un format inclusif associant la jeunesse ouvrière, artisanale, paysanne, entrepreneuriale, sportive, artistique, du secteur informel, des cultures urbaines et des loisirs», a fait savoir le président Sall.

Ainsi, par souci d’équité territoriale, des consultations ont été menées dans les 14 régions du pays. Aussi, par nécessité de simplification des procédures, le président a annoncé la création d’un guichet unique dans chacun des 45 départements du pays, dénommé Pôle-Emploi et Entreprenariat pour les Jeunes et les Femmes, servira de cadre d’accueil, de conseil et de financement des porteurs de projets.

En effet, il faut dire qu’avec Macky Sall, l’idée de territorialisation n’est pas à sa première apparition. Déjà, dans la phase II de l’acte 3 de la décentralisation, il était prévu, entre autres objectifs, la territorialisation des politiques publiques, notamment en érigeant des pôles territoires. Mais jusque-là, le concret tarde toujours à suivre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire