Samuel Sarr sur l’arrestation de Carmélo Sagna : « Qu’ils viennent me chercher…C’est du grand n’importe quoi. Quand je dors, je ronfle »

Il a déjà visiblement fini de faire ses valises pour rejoindre en taule Karim Wade, l’ex-ministre d’Etat et fils de l’ancienprésident de la République, Me Abdoulaye Wade. En effet, dans une interview accordée à Libération, l’ancien ministre de l’Energie sous ce dernier, en l’occurrence Samuel Sarr, dit ne point craindre de rejoindre « le collectif des otages de Rebeuss et du Cap Manuel ».

Et réagissant à l’arrestation de l’un de ses collaborateurs, Carmélo Sagna, ancien directeur général de la Sociétéafricaine de raffinage (Sar), placé sous mandat de dépôt, ce 28 Novembre 2013, Samuel Sarr d’affirmer : « qu’ils viennent me chercher. Je le dis et je le répète ; c’est du grand n’importe quoi. Diantre ! Comment peut-on livrer avec tous les contrôles, de l’eau à la place du fuel ? ».

« D’abord, ils ont parlé d’une surfacturation de 9,7 milliards de F Cfa ; ensuite, ils viennent dire « non, c’est finalement 1,3 milliards de F Cfa »”, constate-t-il pour s’en désoler. Selon l’ex-ministre, quand il dort, il ronfle. Car convaincu qu’il est quitte avec sa conscience. Tout ce qu’il semble regretter, c’est qu’on va mettre un fonctionnaire émérite, qui a servi loyalement son pays, en prison.

Actusen.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire