Google+
Breaking News
Home » Actualité » Saint-Louis affiche une “baisse importante” des cas de paludisme (superviseur soins de santé)

Saint-Louis affiche une “baisse importante” des cas de paludisme (superviseur soins de santé)

La situation du paludisme dans la région de Saint-Louis est “moins alarmante” avec une “baisse notoire” d’année en année des cas suspects dans les structures de santé a indiqué, vendredi, le superviseur des soins de santé primaire du district sanitaire de Saint-Louis, Sidy Seck.
 “Cette diminution progressive et importante du nombre de cas de paludisme au cours des 3 dernières années, traduit le travail colossal effectué dans la sensibilisation et la prévention, mais aussi pour l’utilisation des moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA)” a dit M. Seck.

Sidy Seck s’entretenait avec l’APS à la veille de la célébration ce samedi de la Journée internationale de lutte contre le paludisme.

“On a enregistré entre 2015 et 2016, quelque 58.859 cas suspects et 1686 cas avérés de paludisme. Et en 2017, une diminution progressive a été relevée avec 91741 cas suspects contre 979 cas de paludisme” a-t-il fait noter.
Le superviseur des soins de santé primaire explique l’augmentation des cas suspects par “l’augmentation progressive du diagnostic” à tous les niveaux mais surtout avec l’implication du niveau communautaire.
Toutefois, Sidy Seck n’omet pas le fait que “le nombre de cas de paludisme augmente durant l’installation de l’hivernage et à la fin de l’hivernage avec la stagnation des eaux pluviales”.
Il a en outre laissé entendre que l’objectif d’élimination de la maladie appelle “l’engagement de tous les acteurs à tous les niveaux, la formation des prestataires sur l’administration de la Primaquine, des prestataires des EPS sur les nouvelles directives, la disponibilité des intrants et la supervision des activités de lutte contre le paludisme”.

Le point focal de la lutte contre le paludisme, souligne par ailleurs que la disponibilité des MILDA, de la

SP (rupture à la pharmacie régionale d’approvisionnement en 2017), la promptitude des données (DHIS 2) et la notification des cas d’effets indésirables, concourent à améliorer la lutte contre le paludisme.
Sidy Seck appelle également à continuer à appuyer les districts pour faciliter le déroulement de leurs activités de supervision et formation, mais aussi d’assurer le suivi des commandes en intrants. L’utilité de l’appui financier du PNLP à la région médicale pour la supervision des activités de lutte a également été soulignée par le superviseur des soins de santé.
Src : Aps

Check Also

Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a annoncé sa démission ce mercredi 14 …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :