Pandémie de COVID-19: Comment la France, L’Espagne et L’Italie se déconfinent?

L’Europe reste pour l’instant le continent le plus touché avec près de deux millions de cas. Mais si le déconfinement est en marche, les pays européens, en fonction de leur situation sanitaire, ont adopté des rythmes différents.

En France, le long week-end ensoleillé de l’Ascension sera l’occasion pour de nombreuses personnes de goûter aux joies du grand air. En Corse, la quasi-totalité des plages sont de nouveau accessibles au public ce jeudi. Selon le ministre de la santé, « il fait beau dehors, on sait que c’est très compliqué et la tentation est forte après des semaines de confinement » a reconnu Olivier Véran, constatant une « accélération » des « regroupements » à la veille du week-end de l’Ascension.

En Espagne, le port du masque est désormais obligatoire dans tous les lieux publics quand il n’est pas possible de garder ses distances, y compris dans la rue.

Les Italiens profitent quant à eux de leur nouvelle liberté et investissent les terrasses pour prendre l’apéritif. Les médias publient des images qui circulent sur les réseaux sociaux montrant des rassemblements festifs nocturnes. Selon le journal La Repubblica, la « vie nocturne reprend ». Ce qui provoque la colère des autorités. « Ce n’est pas le moment pour la fête », a prévenu le Premier ministre italien. Selon Giuseppe Conte, « il est plus que jamais nécessaire de respecter les distances de sécurité et de porter des masques quand cela s’impose ».

Derrière ces mise en garde pointe évidemment la crainte d’une deuxième vague de Covid-19. Une crainte justifiée. La question n’est pas de savoir s’il y aura une nouvelle vague de contaminations en Europe, mais « quand et de quelle ampleur », a expliqué la directrice du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), Andrea Ammon, dans un entretien au quotidien britannique The Guardian.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire