2stv

Niger: 17 morts lors d’une attaque à Aghay, près de la frontière malienne

Au Niger, une attaque dans le hameau de Aghay, dans la région de Tillabéry, à la frontière malienne, a eu lieu dans la nuit de vendredi à ce samedi 19 mai. 17 civils ont été tués. Il s’agirait de représailles de jeunes de la communauté Touareg sur leurs voisins Peuls.

L’attaque s’est produite hier soir, vendredi, au crépuscule. Les habitants du petit hameau de Aghay, dans la commune rurale de Inates et non loin de la frontière malienne, s’apprêtaient pour la prière de Maghrib.

Les premiers crépitements d’armes sèment la panique et la désolation au sein de la population composée essentiellement des Zarmas, Peuls et Touaregs.

Des hommes non identifiés, en moto, ont fait irruption et tiré sur tout ce qui bougeait dans le campement. Officiellement, on parle de 17 civils de l’ethnie peul tués et d’un blessé grave.

Cette tuerie, la première du genre dans cette zone d’insécurité, ressemble beaucoup plus à un conflit intercommunautaire entre les deux ethnies majoritaires nigériennes, sur la frontière malienne, les Peuls et les Touaregs.

Selon plusieurs sources sécuritaires, il s’agit de représailles de jeunes Touaregs nigériens installés au Mali, après une précédente attaque de Peuls sur  leur campement le 18 avril dernier. Ce jour-là, 16 nomades touaregs, dont leur chef de village, avaient été massacrés par de jeunes Peuls.

En un mois de tensions intercommunautaires dans cette zone, 33 personnes, toutes civiles, ont été tuées. En conflit intercommunautaire dans une zone à risque, ces deux communautés disposent chacune de sa propre milice armée, lesquelles milices armées sont également aux ordres des jihadistes du nord du Mali.

Avec Rfi