NAUFRAGES AU LARGE DES COTES DU SENEGAL: 480 MORTS EN UNE SEMAINE

Au moins 480 personnes sont mortes ou ont disparu à la suite de naufrages au large des côtes du Sénégal depuis samedi, 24 octobre dernier, d’après les estimations de l’ONG Alarm phone, spécialisée dans l’assistance téléphonique pour personnes en situation de détresse en mer Méditerranée. Laquelle organisation reprise par Vox populi, fait état, dans son décompte macabre, de l’utilisation “croissante” de la route de l’Atlantique par les migrants pour rejoindre les Îles Canaries.

Selon Alarm phone, il y a eu cinq naufrages connus. D’abord, “deux le samedi, 24 octobre, lorsque 180 décès ont été enregistrés dans deux incidents distincts. Seules 56 personnes ont été secourues par la Garde côtière locale.”

Ensuite, “mardi, 27 octobre, au contraire, un bateau de 80 personnes au départ de Soumbédioune est entré en collision avec un patrouilleur sénégalais.” Le bilan est de 41 morts et un manquant, d’après Alarm phone. Qui ajoute : “mercredi, 29 octobre, un bateau avec environ 80 migrants à bord a coulé, selon les survivants, est parti deux semaines plus tôt. Plus de 50 morts et 27 passagers ont été récupérés au large des côtes mauritaniennes.”

“Vendredi dernier, 150 autres personnes ont perdu la vie à bord d’un bateau transportant environ 300 migrants. L’accident s’est produit au large de Saint-Louis.”

Enfin, Alarm phone souligne également avoir eu à donner des nouvelles d’un autre naufrage, confirmé par l’Organisation internationale pour les migrants (OIM), qui aurait fait 140 victimes sur environ 200 migrants partis le 23 octobre de Mbour.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire