Moustapha Cissé Lo dans une très mauvaise passe car sévèrement battu à Mbacké

Il aura tenu promesse, sauf s’il recourait au fameux “wax waxeet” de certains politiciens. En effet, le vice-président de l’Assemblée responsable de l’Alliance pour la République, Moustapha Cissé Lô, se vire lui-même de la scène politique. Parce qu’il avait promis de prendre sa retraite politique, s’il était battu à Mbacké.

C’est chose faite, depuis le 29 juin 2014. Car, d’après Le Populaire, El Pistolero a déclaré : “même si, par extraordinaire, je gagnais le département, dont l’ensemble des résultats n’est pas encore tombé, je ne reviendrais pas sur ma décision. Je m’en vais, sachant que je me suis donné, que j’ai tout investi dans ce parti”.

Pour autant El Pistolero ne quitte pas la scène politique, sans avoir vidé le restant de ses munitions sur les siens.  “Je me suis engagé auprès de Macky Sall. Mais lorsque j’ai été confronté à l’épreuve, la semaine dernière (l’incendie de ses domiciles), je n’ai reçu aucun soutien de mon parti. J’étais seul. Personne ne m’a soutenu, ni même appelé”, a-t-il regretté.

Ce n’est pas tout. Car, de l’avis du parlementaire, il a été victime d’un combat fratricide, d’un lynchage médiatique de ses détracteurs, qui sont connus du parti. Mais, le parti n’a rien fait”. C’est ça qu’on appelle la fin !

Actusen.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire