Google+
Breaking News
Home » Actualité » Mondial 2018: le Maroc bute sur Cristiano Ronaldo
Les Marocains Nabil Dirar et Manuel da Costa après leur élimination contre le Portugal.. REUTERS/Axel Schmidt

Mondial 2018: le Maroc bute sur Cristiano Ronaldo

Le Portugal, qui n’a pas dominé le Maroc, a remporté son premier match du Mondial 2018 à Moscou, ce mercredi 20 juin (1-0). Cristiano Ronaldo, auteur de trois buts face à l’Espagne, a inscrit le seul de la partie en tout début de rencontre. Les Lions de l’Atlas, eux, sont éliminés après cette deuxième défaite d’affilée.

Les Marocains étaient prévenus. Cristiano Ronaldo, après son triplé face à l’Espagne, n’avait pas l’intention de s’arrêter là. Il a fallu seulement quatre minutes au quintuple Ballon d’or pour ouvrir le score. Après avoir tenu en échec le grand favori de leur groupe, l’Espagne, les Portugais avaient dans l’idée de s’imposer une première fois lors de ce Mondial 2018.

Sur corner, le Maroc s’est sabordé contre l’Iran (1-0) sur une tête plongeante d’Aziz Bouhaddouz dans ses propres filets à la dernière seconde. Et c’est sur un corner que Cristiano Ronaldo a placé sa tête plongeante.

Des Marocains bagarreurs et malchanceux

Au stade Loujniki de Moscou, les Marocains étaient arrivés motivés. Un état d’esprit indispensable pour réaliser l’impossible, empêcher Ronaldo et ses coéquipiers de quitter Moscou avec les trois points. L’international portugais aura l’occasion de doubler la mise à la 8e minute. Bien servi par Gueirrero, le joueur du Real Madrid place un tir croisé du droit dans la surface qui termine à quelques centimètres du poteau d’El-Kajoui.

Du côté du Maroc, Mehdi Benatia tentera une tête sur un corner et Rui Patricio réalisera un bon arrêt au sol sur sa ligne (11e). Le capitaine fera vibrer le public marocain avec une frappe puissante après avoir remporté un duel avec  Carvalho (61e). Il aura la dernière occasion marocaine dans les arrêts avec un retourné et un tir dans la surface (90e+3).

Hakim Ziyech a lui aussi tenté sa chance à deux reprises : une frappe du gauche contrée (18e), un tir du pied droit à ras de terre de 20 mètres qui termine dans les mains de Rui Patricio. A la 57e minute, c’était au tour de Younès Belhanda avec une tête sur corner repoussée in extremis. Deux minutes plus tôt, l’ancien Montpelliérain avait déjà mis en difficulté le portier portugais.

Un joueur décisif comme Ronaldo a manqué au Maroc

Le Maroc a largement fait jeu égal face au champion d’Europe et ne s’est jamais démotivé. Il ne lui manquait qu’un joueur décisif comme peut l’être Ronaldo pour le Portugal. Car les champions d’Europe n’ont pas eu l’occasion de se mettre à l’abri en seconde période.

En France, lors de l’Euro 2016, la Seleçao n’avait remporté aucun de ses matches de poule (trois nuls) et n’avait dû sa qualification qu’au nouveau système qui offrait un sésame aux quatre meilleurs troisièmes. Et Ronaldo avait attendu le dernier match du groupe pour marquer. En Russie, le buteur du Real a démarré comme une fusée, avec un triplé, avant d’éliminer les Marocains pour la course aux huitièmes de finale.

Heureusement, le Sénégal avait battu la veille la Pologne (2-1). Car le bilan n’est tout de même pas flatteur pour le continent africain avec cinq défaites en six matches, et cette élimination prématurée du Maroc pour le prochain tour.

(avec RFI)

Check Also

RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa

Le principal entrepôt de la commission électorale pour la ville de Kinshasa a pris feu …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :