Google+
Breaking News
Home » Actualité » Mondial 2018: dernières secondes fatales pour la Tunisie face à l’Angleterre
Saber Khalifa, déçu, ne peut que constater les dégats et la joie des Anglais. REUTERS/Gleb Garanich

Mondial 2018: dernières secondes fatales pour la Tunisie face à l’Angleterre

Largement dominés par l’Angleterre à Volvograd (2-1), les Aigles de Carthage avaient presque réussi à obtenir un match nul après avoir encaissé un but signé Harry Kane dès la 11e minute. Grâce à un penalty transformé par Ferjani Sassi (35e), la Tunisie avait égalisé et a surtout tenu bon pour arracher ce point. Jusque dans les dernières minutes qui voient Harry Kane inscrire un doublé dans les arrêts de jeu (90e+1).

On ne saura pas ce que pense la fameuse « Statue de la Mère-Patrie », la plus haute d’Europe avec ses 85 mètres, bâtie sur l’un des champs de bataille les plus sanglants de la Seconde guerre mondiale (500 000 soldats russes tués), qui dominait des yeux cette rencontre entre la Tunisie et l’Angleterre. Mais la Tunisie a failli avoir les dieux du stade avec elle.

Alors que la formation maghrébine souffrait pour éviter de prendre un deuxième but anglais après celui de l’ouragan « HurryKane » (24 ans), symbole du rajeunissement anglais, une faute de Kyle Walker, sanctionné pour un coup de coude sur Fakhreddine Ben Youssef, permet aux Aigles de Carthage de revenir au score grâce à un penalty tiré par Ferjani Sassi (35e).

La Tunisie dominée de la tête aux pieds

Il faut dire qu’avant ce petit miracle, la Tunisie avait subi les assauts anglais. Dès la troisième minute, Mouez Hassen était contraint à une première parade en repoussant la frappe du pied droit de Jesse Lingard, servi dans la surface par Dele Alli. Deux minutes plus tard, Jordan Henderson tente une tête piquée, Mouez Hassen parvenait à enlever ce ballon qui partait dans sa lucarne droite.

La formation des Trois Lions finissaient par trouver la solution par Harry Kane à bout portant après que Mouez Hassen (sorti sur blessure à l’épaule à la 16e minute) a repoussé une tête puissante de John Stones au point de penalty (11e). Kane, antidote au défaitisme des Anglais, qui avait signé une année 2017 canon avec 56 buts toutes compétitions confondues, pensait avoir fait le plus dur avec son 14e but en 25 sélections. Mais parfois, la chance peut sourire aux outsiders. Comme ce ballon qui heurte le poteau à la 45e minute après un pointu du droit de Jesse Lingard.

Souvent en danger, la Tunisie a failli réussir un petit miracle jusqu’à la fin de la rencontre, mais a craqué dans les arrêts de jeu. Un résultat qui ajoute une nouvelle défaite au continent africain après celles de l’Egypte (Uruguay, 0-1), du Maroc (Iran, 0-1) et du Nigeria (Croatie, 0-2). La faute à une tête d’Harry Kane qui permet à l’Angleterre de se détacher dans le final sur un coup de pied arrêté.

(avec Rfi)

Check Also

Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a annoncé sa démission ce mercredi 14 …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :