Mimy déclenche une bataille féroce contre Khalifa Sall

Mimy déclenche une bataille féroce contre Khalifa Sall

 

Le vocabulaire utilisé ne trompe pas, il s’agit d’undiscours va-t-en-guerre digne du nom. Et il porte les empreintes de Mimy Touré, candidate au fauteuil de maire de Grand-Yoff qu’elle convoite avec le maire sortant de Dakar, Khalifa Sall.

En effet, dans un communiqué parvenu à notre Rédaction, la Coalition “Benno Bokk Yaakaar”, très remontée contre l’édile de la capitale qui a viré certains ex-agents municipaux, au simple motif, dit-elle, que ces derniers ont été reçus en audience par Mimy Touré, rappelle que la Mairie de Dakar n’est pas un patrimoine personnel où on peut disposer du personnel à sa guise, en subordonnant l’emploi à un soutien politique.

Le Directoire de campagne de la coalition Benno Bokk Yaakaar a appris pour le condamner fermement, l’attitude du maire de Dakar qui consiste à licencier systématiquement tout grandyoffois employé à la mairie de Dakar et de Grand YOFF, qui serait reçu en audience ou qui en toute indépendance, décide de soutenir Aminata Touré Premier Ministre et tête de liste de la coalition Benno Bokk Yaakaar. C’est le cas de sept volontaires de la mairie de Dakar qui se sont vus licenciés par Khalifa Sall et d’un responsable du marché d’Arafat.

Aussi, disent Mimy et ses amis, “il ne saurait donc être accepté les licenciements de fils de Grand Yoff pour le simple motif de leur conviction politique et qu’il s’agit là d’une violation flagrante du code du travail, de la constitution et d’un abus de pouvoir de la part d’un homme, sentant la défaite inéluctable, en veut aux grandyoffois et est décidé à les sanctionner avant de quitter la mairie le 29 juin 2014″.

“Rapport banal, irrespectueux et hautement politicien du maire de Dakar à l’endroit des populations de Grand Yoff”

Dans un discours de feu, Benno Bokk Yakaar peste : “de tels actes sont intolérables, inacceptables, et indignes pour un maire qui se réclame de grand Yoff mais dont les actes de tous les jours n’ont jamais reflété une ambition pour Grand YOFF. En tout état de cause, nous demandons la réintégration de ces volontaires  sans délais pour le peu de temps qui lui reste à la mairie de Dakar”.

La page du licenciement desdits agents fermée, Mimy et ses alliés de la Mouvance présidentielle s’en sont de nouveau pris à Khalifa Sall. Pour ce faire, ils ont flétri ce dernier en ces termes : “la coalition et les populations avec, ont constaté avec regret le rapport banal, irrespectueux et hautement politicien du maire de Dakar à l’endroit des populations de Grand Yoff, attendant la fin de son mandant pour faire feu de tout bois par la construction des routes de la honte pour un fils de grand YOFF et la réhabilitation des poteaux de courant, depuis 2000 inexistants”.

“Démarche de Khalifa Sall avilissante, oppressante, déshonorante et humiliante”

Poursuivant, ils ajoutent : “les travaux de dernière minute, les rafistolages, les coups de peinture dans les marchés, les coups de balai, les randonnées pédestres, les visites de proximité de dernière heure à des gens considérés comme des tiroirs qu’on ouvre uniquement qu’à l’approche d’élection sont les preuves tangibles des fins de règne”.

Très en verve, Mimy et cie estiment : “cette démarche de Khalifa Sall avilissante, oppressante, déshonorante et humiliante est fortement rejetée pour peu qu’il s’en convainc, par les populations de Grand Yoff.Un nouveau contrat social est né à Grand YOFF, un contrat social qui restaure la dignité des populations de Grand Yoff avec un Premier Ministre -maire pour un  développement véritable de Grand Yoff”. Au regard de l’attaque frontale, il n’est pas exagéré de dire à Mimy Touré “sa coudou thioumwar fort na” (vos coups sur fond de cuillères contre Khalifa sont retentissants). Et le ton monde en flèche entre les deux camps.

Actusen.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire