Menace de dissolution du parti pastef : Me Assane Dioma Ndiaye recadre le ministre de l’Intérieur

Le ministre de l’Intérieur avait agité l’idée d’une possible dissolution du parti de Pastef de Ousmane Sonko, suite à l’opération de levée de fonds qui a été lancée. Mais pour le président de la Ligue sénégalaise des droits Humains (LSDH), le texte invoqué par Antoine Félix Abdoulaye Diome ne fait aucune distinction.

« Restons dans le cadre de cotisations et dons provenant d’adhérents et sympathisants nationaux. Parce qu’à ce niveau, le texte ne fait pas de distinction de nationaux résidant au Sénégal ou à étranger. Tant qu’il s’agit de cela, il n’y a aucun souci », a fait savoir Assane Dioma Ndiaye.

Pour le défenseur des droits de l’homme, il faudra éviter l’amalgame. « Maintenant, l’interdiction vise les subsides provenant de l’étranger. Les subsides sont définis comme des aides et secours ou subventions. Je ne pense pas que l’on soit dans cette hypothèse en l’espèce », a-t-il ajouté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire