Me Aïssata Tall Sall demande la libération de Karim Wade

On l’aime ou on la déteste, la députée-maire de Podor est d’un franc-parler incontestable. Et elle en a administré la preuve par neuf à ceux qui pouvaient encore en douter. Me Aïssata Tall Sall, dans les colonnes du journal La Tribune, a déclaré à qui veut l’entendre que le fonctionnement de la Cour de répression de l’enrichissement illicite laisse à désirer. En effet, elle ne comprend pas, alors pas du tout que cette Juridiction, après avoir arrêté quelqu’un lui demande d’apporter les preuves de son innocence.

Ergotant sur le cas de Karim Wade, l’avocate se veut claire, nette et précise. Pour elle, l’on ne saurait pas continuer à garder le fils de l’ancien président de la République, si la Crei ne pouvait pas prouver sa culpabilité. Cette sortie de Me Aïssata Tall Sall va, à coup sûr, fâcher les tenants du Pouvoir, notamment les responsables de l’Alliance pour la République, devenus allergiques à toute critique. Mais également le patron du Parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng, qui a fait acte d’allégeance dans le maquis.

 

 

Actusen.com

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire