Google+
Breaking News
Home » Actualité » Manifestation des opposants sénégalais d’Abidjan contre la loi sur le parrainage

Manifestation des opposants sénégalais d’Abidjan contre la loi sur le parrainage

Des opposants sénégalais résidant en Côte d’Ivoire ont manifesté, jeudi, dans les locaux du Consulat du Sénégal à Abidjan pour dénoncer la politique du chef de l’Etat Macky Sall, notamment la question du «parrainage des candidatures aux élections», a constaté APA sur place dans la capitale économique.

Ces manifestants composés en majorité de jeunes, bandeau rouge à la tête et sur le bras,  arboraient également des affiches avec des inscriptions hostiles au président sénégalais, Macky Sall.

« Six ans de Macky Sall, six ans de trahison, non au parrainage », pouvait-on lire sur ces supports.

Pur Cheick Lo du Parti démocratique sénégalais (PDS), «  le peuple sénégalais est un peuple très pacifique, tolérant et très patient  ». « Mais voilà six ans  de recul démocratique, six ans où  l’agriculture du Sénégal recule,  six ans où le président condamne tous les opposants », dénonce-t-il.

Dans le même élan, N’Dao Bamba du  Front pour la restauration de la démocratie  au Sénégal, décrit « un recul démocratique » dans son pays. M. Bamba ne comprend pas la décision du chef de l’Etat sénégalais de modifier les lois à quelques mois des élections.

« Pourquoi la question du parrainage n’a pas été introduite lors du dernier référendum », s’interroge-t-il.

L’examen du projet de loi portant sur le parrainage des candidatures aux élections sénégalaises se tient, jeudi,  au parlement Sénégalais à Dakar.

Des échauffourées ont éclaté aux abords du centre-ville de Dakar, entre les forces de l’ordre et plusieurs manifestants, au moment où les députés de l’Assemblée nationale ont entamé l’examen du projet.

Plusieurs opposants et acteurs de la société civile sénégalaise ont été arrêtés, jeudi matin à Dakar, alors qu’ils prévoyaient de manifester contre l’examen du projet de loi sur le parrainage que viennent d’entamer les députés réunis à l’Assemblée nationale.

Le projet de loi sur le parrainage, soumis au vote des députés, obligera tout candidat à la présidentielle, aux législatives et aux municipales à recueillir 1% des électeurs inscrits sur le fichier électoral au moins dans sept régions, soit 65.000 d’électeurs.

Il ne doit pas y avoir de doublon dans les signatures et celles-ci doivent s’élever à 2000 dans chaque région où elles sont glanées.

Src : Seneweb

Check Also

Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a annoncé sa démission ce mercredi 14 …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :