2stv

Mali: Soumaïla Cissé rejette par avance les résultats de la présidentielle

Soumaïla Cissé arrive à son quartier général de campagne, entouré de ses partisans, le 13 août 2018, à Bamako. © ISSOUF SANOGO / AFP

Au Mali, les résultats du second tour de l’élection présidentielle ne sont pas encore connus, mais ils sont déjà contestés. Comme en 2013, le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta a affronté le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé. Lundi, devant ses partisans, ce dernier a annoncé son intention de rejeter les résultats avant même leur publication et a appelé les Maliens à se mobiliser.

C’est du haut d’une tribune, à son quartier général de campagne que Soumaïla Cissé s’est adressé à ses partisans : « J’appelle tous les Maliens à se lever […] Nous n’accepterons pas la dictature de la fraude » a-t-il lancé.

Soumaïla Cissé tente donc de mobiliser les foules, lui qui n’a pas vraiment réussi à mobiliser les soutiens avant le second tour. C’est un candidat isolé qui s’est présenté dimanche, qui n’a pas réussi à fédérer autour de lui les autres candidats de l’opposition, notamment les deux faiseurs de rois, Aliou Diallo et Cheick Modibo Diarra.

L’abstention au scrutin de dimanche 12 août risque d’être plus forte qu’au premier tour. Sur 1 000 bureaux de vote observés, le POCIM, le Pool d’observation citoyenne du Mali, estime que la participation tourne autour des 27 %.

Les électeurs de Bamako n’ont pas voulu braver la pluie dimanche, difficile de les imaginer braver les autorités dans quelques jours. Du côté d’IBK en tout cas, on ne s’inquiète pas. « Il n’y aura pas de réaction », a déclaré Mahamadou Camara, son porte-parole. « Cela ne mérite pas une réaction. »

RFI