LUTTE CONTRE LA COVID-19: Le monde doit dépenser au moins 100 milliards de dollars pour de nouveaux outils (Oms)

«Avant de dépenser 10.000 milliards de dollars supplémentaires pour les conséquences de la prochaine vague de Covid-19, nous estimons que le monde devra dépenser au moins 100 milliards de dollars pour de nouveaux outils, en particulier la mise au point de tout nouveau vaccin », a déclaré le chef de l’Oms, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’un point de presse virtuel depuis Genève.

Dans ce dispositif, « le premier et le plus immédiat des besoins » est de 31,3 milliards de dollars, pour le dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la Covid-19 (Accélérateur ACT). « Il s’agit de la seule initiative mondiale en cours qui rassemble tous les efforts mondiaux de fabrication, de réglementation, d’achat et d’approvisionnement nécessaires, pour tous les outils requis pour arrêter la transmission de Covid19 », a ajouté le Dr Tedros.

Il a ajouté que le Fonds monétaire international (Fmi) estime que la pandémie de Covid-19 coûtera à l’économie mondiale 375 milliards de dollars par mois, et prévoit une perte cumulée sur deux ans de plus de 12.000 milliards de dollars. « Le financement de l’ACT Accelerator ne coûtera qu’une infime partie de ce qu’il en coûterait si les économies se repliaient davantage et nécessitaient des mesures de relance budgétaire continues », a-t-il insisté.
Selon le chef de l’OMS, le monde a déjà dépensé des milliards pour faire face aux conséquences à court terme de la pandémie Covid19. « Les pays du G20 ont à eux seuls mobilisé plus de 10.000 milliards de dollars en mesures de relance budgétaire pour traiter et atténuer les conséquences de la pandémie », a poursuivi le Dr Tedros, rappelant que « c’est déjà plus de trois fois et demie le montant que le monde a dépensé dans l’ensemble de la réponse à la crise financière mondiale ».

« Le développement des vaccins est long, complexe, risqué et coûteux »

Par ailleurs, le chef de l’agence onusienne a affirmé que lorsqu’un nouveau vaccin sera trouvé, la demande sera plus importante que l’offre. « La demande excédentaire et la concurrence pour la demande créent déjà un nationalisme en matière de vaccins, et le risque de voir les prix grimper en flèche », a fait valoir le Dr Tedros, mettant en garde contre ce « genre de défaillance ». « C’est le genre de défaillance du marché que seule la solidarité mondiale, l’investissement et l’engagement du secteur public peuvent résoudre », a-t-il plaidé.

Il a averti qu’un investissement financier beaucoup plus important sera nécessaire pour garantir la recherche de plusieurs candidats vaccins et donc augmenter les chances de succès. « Le déficit de financement de l’ACT ne peut pas être couvert par la seule aide au développement traditionnelle », a-t-il mis en garde. D’autant que « le développement des vaccins est long, complexe, risqué et coûteux ».

« La grande majorité des vaccins en cours de développement échouent. Le monde a besoin de plusieurs candidats vaccins contre la Covid19 de différents types pour maximiser les chances de trouver une solution gagnante », a rappelé le Dr Tedros.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire