Warning: set_time_limit() has been disabled for security reasons in /home/clients/35e967565235033916a82b9b594ba511/web/wp-content/plugins/wedevs-project-manager/core/Upgrades/Upgrade.php on line 4
Les Eléphants de Cote d’Ivoire humilient les lions du Sénégal Google+
Breaking News
Home » Actualité » Les Eléphants de Cote d’Ivoire humilient les lions du Sénégal

Les Eléphants de Cote d’Ivoire humilient les lions du Sénégal

Comme lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2013, le Sénégal doit combler un retard de deux buts pour espérer se qualifier à la phase finale de la Coupe du monde 2014, que les Eléphants entrevoient avec une belle avance.

Côte d’Ivoire : Copa Barry – Serge Aurier, Souleymane Bamba, Didier Zokora, Arthur Boka – Cheikh Tioté, Salomon Kalou, Yaya Touré, Serge Dié – Didier Drogba (Lacina Traoré, 75e), Gervinho (Max Gradel). Entraîneur : Sabri Lamouchi.

Sénégal : Biuna Coundoul – Lamine Gassama (Issa Cissokho, 52e), Lamine Sané, Cheikhou Kouyaté, Pape Ndiaye Souaré – Alfred Ndiaye (Sadio Mané, 46e), Idrissa Gana Guèye, Mohamed Diamé – Moussa Sow (Henri Saivet, 77e), Papiss Demba Cissé, Dame Ndoye. Entraîneur : Alain Giresse.

Arbitres : Rajindraparsad Seechurn, assisté de Balkrishna Bootun et de Vivian Vally.

Avertissements : Cheikhou Kouyaté (carton jaune, 2e minute), Copa Barry (67e), CheIkh Tioté (85e) et Serey Dié (92e), pour la Côte d’Ivoire.

On avait pourtant l’impression que les coéquipiers de Didier Drogba n’avaient pas eu besoin de forcer leur talent pour faire ce grand pas vers la qualification à la Coupe du monde 2014.

Dès le coup d’envoi, la Côte d’Ivoire est entrée dans son match. Et, il a fallu l’intervention de l’arbitre pour stopper leur incursion pour un hors-jeu de position à la 2e minute.

Les Eléphants, qui ont déclaré vouloir prendre un avantage conséquent, ont profité une première fois d’une largesse de la défense sénégalaise. Sur une perte de balle de Lamine Gassama, Gervinho, bien placé, se saisit de la balle.

Cheikhou Kouyaté, venu pour lui barrer la route, commit l’irréparable : la faute dans la surface de réparation.

Didier Drogba, en bon spécialiste, ne se fait pas prier pour ouvrir la marque.
A la 16e minute, sur une autre perte de balle, cette fois-ci de Mohamed Diamé, au milieu du terrain, les Eléphants se saisissent de la balle pour la glisser à Gervinho qui, sur un contre favorable d’un défenseur sénégalais, bat Bouna Coundoul avec un ballon glissé dans un angle fermé.

Par deux fois, les Lions ont tenté de revenir, pendant cette première période. Ils ont eu l’occasion par Alfred Ndiaye et Moussa Sow, qui n’est pas arrivé à joindre Papiss Cissé.

Les Eléphants ont aussi eu leurs occasions pour tuer le match, mais par maladresse des joueurs sénégalais, le score est resté à 2-0, au terme des 45 premières minutes du match.
En 2e ériode, l’entrée en jeu de Sadio Mané à la place d’Alfred Ndiaye, à la 46e minute, a été une simple illusion, puisque trois minutes plus tard, l’axe de la défense sénégalaise se troue sur une transversale.

Kalou, en embuscade, est allé loger le ballon dans les petits filets de Bouna Coundoul, pour le 3e but de la partie.

Alors que l’on pensait que la messe était dire, les Lions, qui ont eu le courage de ne pas perdre le fil du match, se donnaient un petit espoir avec le but de Papiss Demba Cissé, dans les arrêts de jeu.

Un but de l’espoir, selon Mohamed Diamé et Alain Giresse. Du côté des Eléphants, Sabri Lamouchi préfère, lui,, indiquer qu’il donnera un piment à la rencontre et pousserait ses joueurs “à ne pas s’endormir”.

APS

 

 

Check Also

Décès de Bruno Diatta : Macky annule son voyage au Mali

La disparition de Bruno Diatta, ce vendredi, a chamboulé le calendrier du chef de l’État. …

2 comments

  1. Un camouflet pour nos Lions.
    Il faudra se réarmer en conséquence pour pouvoir remonter ce handicap de 2 buts : une défaite cuisante à Abidjan.

  2. Equipe nationale du Sénégal, MOUSSA SOW la Tappette,
    En tout cas certains joueurs n’ont pas leur place à l’équipe nationale du Senegal; je ne sais pas pourquoi on les classe toujours, c’est l’exemple de Moussa Sow. Ce joueur est un peureux; il fuit devant les balles de but.On lieu de tirer et mettre la balle au fond, il fuit, je ne comprends pourquoi. Il n’a qu’à arrêter de jouer à l’équipe du Sénégal..
    Par exemple Salif Diao mettrait tous ces balles au fond, et quant à M. Sow il les fuit, peut être il a peur de se blesser, afin je pense. Il nous prive ainsi d’une qualification au Mundial.
    La majeur partie des autres brille par leur inexpérience.
    Chapeau à Cisse ET à DAME NDoye, eux ils sont bons; Giresse doit avoir le courage. de dégager les Tapette et les incompétents en dehors du terrain.
    Je connait bien GIRESSE, lui il a beaucoup de qualité, très compétence, courageux et travailleur.
    Bonne chance a GIRESSE pour la suite; nous somme derrière toi.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :