Les albinos demandent à l’État de régler les problèmes liés à leur handicap

Hier à l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l’albinisme, l’association Arobaz albinisme s’est exprimé pour rappeler à l’État du Sénégal le besoin d’une meilleure prise en charge des personnes albinos. Les albinos du Sénégal et de partout dans le monde sont sujet à de nombreuses discriminations.

Les personnes albinos se sentent toujours à l’écart, marginaliser malgré les promesses de l’État. La journée mondiale de sensibilisation à l’albinisme, c’est le moment propice pour les personnes vivant avec ce handicap, de rappeler à l’État leur condition. Edward Celestin Danfa, président de Arobaz Albinisme : ” L’État du Sénégal a posé des actes allant dans le sens de régler des problèmes liés au handicap. Mais aujourd’hui il convient de constater que le problème reste entier pour les personnes vivant avec l’albinisme. Elle ne profitent pas toujours des opportunités “. Le fossés entre les promesses et la concrétisation reste encore grand, les difficultés persistes, les solutions tardent à venir.

Les albinos du Sénégal sont confrontés à un déficit d’éducation ce qui réduit considérablement les chances de prétendre à des emplois, ce qui creuse encore les inégalités. Edward Celestin Danfa ajoute: “les problèmes liés à l’éducation et la formation empêchent l’employabilité qui se traduit par un faible taux d’insertion professionnel”. A cela s’ajoute les problèmes de santé et les discriminations de la société, les albinos dans les pays africains vivent mal les superstitions, et sont victimes de sacrifices.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire