Le procès Diack père et fils en cours à Paris

Le scandale avait terni l’image du sport : le procès de l’ancien patron mondial de l’athlétisme, Lamine Diack, jugé avec son fils, absent, et quatre acteurs présumés d’un pacte de corruption pour protéger des athlètes russes dopés, a démarré lundi à Paris.

Accompagné de ses avocats, le Sénégalais de 87 ans, arrivé à 09H30 au tribunal judiciaire de Paris, encourt jusqu’à dix ans de prison devant la 32e chambre correctionnelle, pour corruption active et passive, abus de confiance et blanchiment en bande organisée.

“J’ai une très mauvaise audition (…) un état de santé assez compliqué (…) mais je suis là”, a lancé en préambule, debout à la barre, l’homme aux cheveux blancs, lunettes fixées sur le nez à l’aide d’un épais élastique. Il doit être interrogé sur les faits mercredi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*