Google+
Breaking News
Home » Actualité » Le pape François axe son discours sur les conflits dans le monde

Le pape François axe son discours sur les conflits dans le monde

Dans son message “urbi et orbi’, le souverain pontife a demandé l’arrêt des violences en Centrafrique et au Soudan du Sud, ainsi que l’accès pour l’aide humanitaire en Syrie.

 

Syrie, Centrafrique, Soudan du Sud, le premier message de Noël “urbi et orbie” du pape François a largement été consacré aux conflits dans le monde.

Dans un premier temps, il a demandé à toutes les parties belligérantes de permettre à l’aide humanitaire d’accéder aux millions de victimes de la guerre en Syrie. “Le conflit en Syrie en a trop brisé ces derniers temps, fomentant haine et vengeance. Continuons à prier le Seigneur, pour qu’il épargne au bien-aimé peuple syrien de nouvelles souffrances et que les parties en conflit mettent fin à toute violence et garantissent l’accès pour les aides humanitaires”, a lancé le pape depuis la loggia de la basilique Saint-Pierre.

Un pape très social

C’est le premier d’un pape venant du Sud et qui est populaire y compris dans certains milieux non croyants. Celui qui a été choisi par le magazine américain “Time” et plusieurs grands journaux comme l’homme de l’année 2013 est perçu comme plus capable que son prédécesseur Benoît XVI d’influer positivement sur des situations inextricables: guerre en Syrie, inégalités mondiales, etc.

Ce pape très social au point d’être accusé par les ultralibéraux américains d’être marxiste, pourrait aussi dénoncer les plaies des trafics d’êtres humains, l’extrême pauvreté, et plaider pour l’accueil des immigrants clandestins dans les pays plus riches.

Etant imprévisible, certains espéraient déjà qu’il se rende le jour de Noël dans un foyer d’immigrés ou une soupe populaire. Si jamais c’était le cas, le Vatican l’annoncerait sur le moment ou après.

Un message moins sombre que celui de Benoît XVI

La veille au soir, devant des milliers de fidèles dans la basilique Saint-Pierre, François avait mis à nouveau l’accent durant la messe de minuit sur “la tendresse et la miséricorde” de Jésus que, selon lui, les “marginalisés” sont capables d’accueillir les premiers.

Se mettant au niveau des hommes et des femmes ordinaires, il avait aussi insisté sur le fait que “ténèbres et lumière sont en chacun” et que Dieu “a planté sa tente au milieu de nous”. Jésus est bien plus qu'”un maître de sagesse” ou un “idéal” trop “éloigné”, avait-il ajouté.

Cette cérémonie, à l’issue de laquelle il avait porté dans ses bras la statuette de l’enfant Jésus jusque d’une crèche dans la basilique, a été marquée par la solennité et le recueillement. Le pape François avait souligné son aspiration à faire prévaloir “le silence” sur “les fêtes et le shopping”.

La tonalité du message de François était moins sombre que celui de Benoît XVI à Noël l’an dernier. Dans son sermon, le pape allemand avait fustigé l’indifférence face à un Dieu rangé au rayon des articles “superflus”.

 

Check Also

Ngor : Deux Turcs arrêtés avec près de 50 millions de francs Cfa en faux billets

Deux Turcs, H. Helvaciogler (48 ans) et B. Haco (53 ans), ont été arrêtés dans …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :