L’artiste Demba Ba «incarnait la détermination», Selon Le Ministre De La Culture

Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, a salué hier ce qu’il qualifie de «modèle de détermination et de persévérance» qu’incarnait l’artiste comédien Demba Ba alias Kouss, décédé mercredi des suites d’une longue maladie.

Dans un communiqué, Abdoulaye Diop a fait savoir que Demba Ba était un «modèle d’engagement» qui alutté «avec dignité» contre la maladie qui l’a finalement emporté. Par le biais de la note, le ministre a présenté ses condoléances «les plus émues» à l’épouse et aux enfants du défunt. Cela dit, il a mis l’accent sur le parcours du comédien présenté comme un «véritable rempart»pour la société, et un «artiste multidimensionnel»compte tenu des participations remarquées du défunt dans de nombreux films sénégalais.

«Sa vie artistique a été une école pour méditer sur nos tares et turpitudes afin d’ancrer en nous la volonté de cultiver les valeurs les plus hautes de tolérance et de respect de l’autre dans sa différence», selon le ministre qui a livré une anecdote. Il a dit se souvenir de la réponse servie un jour par le défunt artiste à un journaliste qui le questionnait sur l’origine de ses moyensde subsistance. Et Demba de répondre : «Je suis Demba Bâ, artiste comédien et rappeur ; je fais du tout sauf mendier ou voler». Une réponse qui, selon le ministre, sonnait fort comme une leçon de vie.

Demba Ba, 50 ans, rappelle par ailleurs l’Agence de presse sénégalaise (Aps), n’avait jamais considéré sa taille comme un handicap. Il avait débuté dans la musique par le rap, dans les années 80, avec un tube cé-lèbre «Ku Bëg Bëgnaa Jox ko», sorti en 1992. Il avait travaillé ensuite dans le cinéma avec de grands réalisateurs comme Moussa Sène Absa, Djibril Diop Mambety notamment dans son film «La petite vendeuse de Soleil» et Sembene Ousmane.

Paix à son âme.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire