Karim Wade vers la libération

Assimilé à un séisme digne du nom ! En effet, selon nos confrères de L’Obs, le procès de Karim Wade, prévu le 31juillet prochain, sera la porte de sortie du régime en place pour enterrer le dossier de la traque des biens mal acquis.

Au motif que, selon ce canard, le procès sera reporté et le fils de l’ancien Président de la République Me Abdoulaye Wade bénéficiera d’une liberté provisoire, assortie d’une interdiction de sortie du territoire.

A cet effet, le Président Macky Sall en finira avec cette procédure qui n’a que trop duré avec de maigres résultats sans oublier les différentes interventions de marabouts, diplomates et autres chefs d’Etat de la sous-région.

“Après les Locales, on mettra un terme à cette traque”, aurait confié le Président Macky Sal à une source qui lui est très proche. “Le chef de l’Etat a soutenu qu’il n’a aucune rancune contre le Président Wade et sa famille. Il a eu à partager à maintes reprises des pizzas avec Karim Wade et sa famille. Le procès est prévu le 31 juillet prochain (une audience qui sera renvoyée sine die) si les juges n’ont pas d’éléments pour asseoir sa culpabilité, il sera relaxé purement et simplement”, expliquent des sources proches du Palais.

Mieux, poursuivent les mêmes sources, “il y a une forte probabilité qu’il bénéficie d’une liberté provisoire au sortir de cette première audience. Parce que la Cour suprême n’a pas encore statué sur 9 pourvois déposés sur sa table dans cette procédure”. D’autres sources proches du parti au pouvoir ne renseignent que le Président Sall “s’est rendu compte que cette affaire des traques a occulté tout le travail qu’il a abattu sur le plan social, administratif, financier…

Et elle n’a rien remporté. Les milliards de francs Cfa planqués, annoncés aux premières heures de l’enquête, n’existent que sur le papier”, a constaté Macky Sall, selon toujours nos confrères. Les mêmes interlocuteurs de soutenir que “les résultats des Locales ont permis au chef de l’Etat d’avoir une nouvelle vision. Surtout que ceux qui le poussaient dans cette traque ne lui sont d’aucun apport. Ils étaient juste là, soit pour des règlements de compte, soit pour satisfaire des lobbies”.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire