Journée de la presse: Les journalistes exigent le respect des patrons de presse et des salaires décents

Les journalistes ont organisé un sit-in ce matin, à Dakar, devant les locaux du ministère de la Communication, à l’occasion de la journée mondiale de le liberté de la presse. Les professionnels de la presse, journalistes et techniciens dénoncent la censure, les arrestations des journalistes et protestent contre les pressions dont ils font l’objet.

«La presse en danger», est l’expression utilisée par ces acteurs de la presse pour dénoncer les licenciements abusifs, les stages à durée indéterminée, les salaires indécents, et exiger le respect des patrons de presse, entre autres points soulevés. 

Lors de ce rassemblement, des personnalités politiques et de la société civile, dont Birahim Seck, Guy Marius Sagna, Seydi Gassama et Babacar Gaye, sont venues soutenir les journalistes et techniciens de l’information. Alors que le ministre de tutelle se faisait désirer.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire