Guédiawaye c’est la guerre entre Malick Gackou et Aliou Sall

Le responsable de l’Alliance des forces de progrés à Guédiawaye ne leur doit plus rien, absolument rien du tout, et pour cause. Les Jeunesses républicaines de Wakhinane –Nimzath ont vidé, sans retenue, leur chargeur sur Malick Gackou, présenté comme l’inspirateur et le parrain  d’esprits mal veillants, animés d’une volonté manifeste de détourner les voix des populations de Guédiawaye. Et ce, disent-elles, depuis la publication des résultats issus des élections locales du 29 Juin 2014 consacrant la victoire de “Benno Bokk Yakkar”.

Dans un communiqué pubié par, les camarades de Macky Sall, qui ont tenu à tirer à bout portant sur l’ancien ministre du Commerce sous le défunt Gouvernement de l’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, de sonner la lourde charge contre le progressiste en ces termes : “Monsieur Malick Gakou a toujours opté pour la trahison, quand l’intérêt de Guédiawaye  et de ses populations  est en jeu”.

Le responsable Afp replongé dans un passé encore récent, teinté d’acide

Pour convaincre les plus sceptiques, quant à la véracité et le fondement de leur chef d’inculpation, les Jeunesses républicaines énumèrent : “quelques évènements qui illustrent parfaitement son manque de courage, son double langage ,sa démagogie et son sens d’irresponsabilité face à l’histoire”.

Poursuivant, elles ajoutent : “l’histoire, nous avons dit, l’histoire elle-même retiendra que Monsieur Gakou, soulignent les apéristes, “au sortir des élections de 2009 qui avait consacré la victoire de Benno Siggil  Sénégal sur le pouvoir d’alors, avait catégoriquement refusé de servir les populations de Guédiawaye, en allant se réfugier derrière un poste de Président de Conseil régional et conforter ses ambitions d’homme qui a une envergure qui dépasse largement le cadre de Guédiawaye alors que son poids politique est insignifiant car il n’a jamais gagné d’élections à Guédiawaye sous la bannière de son parti l’Afp”.

En 2014, renchérissent les Jeunesses apéristes, “l’histoire retiendra aussi que Malick Gakou avait préféré se réfugier derrière Aliou Sall, lors de la confection des listes craignant une défaite de la Coalition de Benno Bokk Yakkar à Guédiawaye pour ensuite se dédouaner après”.  Mais, trop, c’en est trop, semblent-elles marteler.

Désormais, Aliou Sall “promet” de répondre dent pour dent, oeil pour oeil, à Malick Gackou

Pour les partisans de Macky Sall, “cette fois-ci, et pour l’histoire, nous lui disons entre lui et nous ce sera  dorénavant la loi du talion, œil pour œil, dent pour dent. Nous lui demandons de cesser immédiatement d’alimenter ces esprits malveillants, de prendre son courage à deux mains et de se dévoiler le jour au lieu de continuer à sévir la nuit comme un malfrat. Nous lui disons que la population de Guédiawaye a déjà choisi son maire et il se nomme Aliou Sall”.

Dans tous les cas, une chose est sûre : le compagnonnage entre l’Afp et l’Apr vient de buter sur les grilles de la Mairie de la Ville de Guédiawaye, où les ambitions s’entre-choquent et où le combat entre le responsable local Malick Gackou et le leader importé ou supposé comme tel vont livrer un mortal combat. Et ça promet de saigner.

Actusen.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire