Google reçoit une lourde amande de 2,42 milliards d’euros, de l’UE

La Commission européenne a infligé mardi une amende salée à l’américain Google pour avoir abusé de sa position dominante afin de favoriser son comparateur de prix « Google Shopping ».

Une amende record de 2,42 milliards d’euros vient d’être infligée mardi 27 juin par la Commission européenne à Google, filiale d’Alphabet, pour abus de position dominante concernant son comparateur de prix Google Shopping. Celui-ci permet aux internautes de comparer des produits et des prix en ligne et de trouver des offres de distributeurs et d’autres revendeurs.

L’exécutif européen reproche au géant américain de la technologie d’avoir profité de sa position dominante sur le marché des moteurs de recherche en conférant un avantage illégal à son comparateur.

« Ce que Google a fait est illégal au regard des règles de concurrence de l’UE. Elle a empêché les autres sociétés de livrer concurrence sur la base de leurs mérites et d’innover. Et surtout, elle a empêché les consommateurs européens de bénéficier d’un réel choix de services et de tirer pleinement profit de l’innovation », a déclaré Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la Concurrence, citée dans un communiqué de l’exécutif européen.

La Commission demande à présent à Google de mettre fin à ses pratiques sous 90 jours sous peine d’astreinte, représentant jusqu’à 5 % du chiffre d’affaires quotidien moyen d’Alphabet.

De son côté, Google a fait part dans un communiqué de son « désaccord respectueux » et « envisage un appel » devant la Cour de justice européenne.

(Avec IGFM)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*