Gambie : la libération de trois anciens « junglers » de Yahyah Jammeh fait polémique

Trois anciens membres des escadrons de la mort de l’ex-président Yahya Jammeh ont été remis en liberté, lundi, sur décision du ministre gambien de la Justice, deux semaines après leurs aveux devant la Commission vérité et réconciliation (TRRC). Une décision décriée par les associations de victimes. 

Abubacarr Tambadou,  Malick Jatta, Omar Jallow et Amadou Bajie, trois « junglers » – anciens soldats qui étaient soumis aux ordres direct de l’ex-président Yahya Jammeh – vont être remis en liberté en Gambie.

La décision du ministre de la Justice, annoncée lundi, intervient deux semaines après le témoignage des trois hommes devant la Commission vérité et réconciliation (TRRC) lors de laquelle ils ont notamment reconnu avoir assassiné le journaliste Deyda Hydara, en 2004, et tué plus de 50 migrants ouest-africains échoués sur une plage, en 2005, ainsi que d’anciens compagnons de route de l’ancien président gambien, soupçonnés par celui-ci d’avoir voulu le renverser.

Source: Jeuneafrique

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire