Fin du F CFA: La France acte officiellement la fin de la monnaie “colonialiste” en Afrique de l’Ouest

Le projet de loi entérinant la fin de la monnaie ouest-africaine a été adopté en Conseil des ministres par le gouvernement français, ce mercredi 20 mai. Ce texte valide formellement la transformation du F CFA qui changera de nom pour dorénavant s’appeler l’éco.

La France a entériné officiellement mercredi la fin du franc CFA, qui devrait dorénavant s’appeler l’Eco.

Le projet, qui aboutit après de longues négociations, a duré au moins trois ans. Ainsi la réforme concerne huit pays membres de l’Union monétaire ouest-africaine : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Le projet de loi apporte ainsi la ratification en droit français de la transformation de cette monnaie, souvent dénoncée par ses opposants comme “colonialiste”.

Notons que les changements concerneront la rupture des liens « techniques » entre les pays concernés, le Trésor et la Banque de France. La France ne va plus cogérer la monnaie ouest-africaine avec les États concernés. La Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest ne devra plus déposer la moitié de ses réserves de change auprès de la Banque de France.

La France va aussi quitter tous les organes de décision et de gestion de l’UEMOA.

A préciser que l’éco va toujours être rattaché à l’euro avec une parité fixe ce qui garantit la même valeur de la monnaie pour les consommateurs pour l’instant. La France passe d’un rôle de co-gestionnaire à un rôle de garant, mais en pratique cela ne va rien changer dans le quotidien des consommateurs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire