Google+
Breaking News
Home » Actualité » Du matin au soir, ils chantonnent la séparation des Pouvoirs ; la nuit, les tenants du régime menacent le procureur de Matam de représailles, dans l’affaire Farba Ngom

Du matin au soir, ils chantonnent la séparation des Pouvoirs ; la nuit, les tenants du régime menacent le procureur de Matam de représailles, dans l’affaire Farba Ngom

Qui aurait cru à ça ? Personne, sans nul doute. En effet, alors qu’elles se montrent volubiles et expansives quant à leur goût prononcé pour la séparation des pouvoirs entre surtout l’Exécutif et le Judiciaire, voilà que la vérité est plus prosaïque. Les tenants du Pouvoir exercent une pression ô combien grandiose sur le griot attitré du président de la République, en l’occurrence Farba Ngom, coupable d’avoir dégainé et tiré des coups de feu, lors d’une rencontre de l’Alliance pour la République (APR).

Et c’est le procureur de Matam, lui-même, qui en soulève le lièvre, en révélant qu’il est en train de subir des pressions de toutes sortes de la part de Dakar, aux fins de lever le coude sur le dossier visant le député Farba Ngom.

‘’Je n’arrête pas l’enquête et je compte aller jusqu’au bout’’, a déclaré à l’APS M. Diakhoumpa, qui a confié qu’il était prêt à remettre sa démission si ces pressions continuaient à le gêner dans la poursuite de l’enquête.

Selon le procureur, les politiciens suspectés d’avoir été à l’origine des violences du 1er mars à Matam ont violé la loi en organisant des manifestations non autorisées et en causant un trouble à l’ordre public. Et qu’à ce titre, Farba Ngom va être entendu. Même si ce dernier, défiant publiquement le Parquet de Matam, avait refusé de déférer à la convocation de celui-ci.

 

Actusen.com

Check Also

Lutte contre la drogue: la journée nationale démarre ce lundi

La semaine nationale de lutte contre la drogue, du 24 au 29 juin, démarre. La …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :