1 Commentaire

  1. Pourquoi le Sénégalais cherche toujours à critiquer, moi je dis il faut donner les solutions, et les solutions ce sont:

    1 – que les dirigeants politiques sachent qu’ils sont des citoyens et étaient sur le terrain pour être choisis par leurs parents, frères et sœurs pour les représenter à la réflexion de la construction et réformation de notre société, et qu’ils descendent de leur piédestal et ne pas se leurrer qu’ils doivent être adulés étant plus meilleurs que les autres.
    Le fait d’être choisi confère l’acquisition de pouvoir, or le pouvoir ce n’est pas renié les autres pour ne plus être accessible d’une manière voulu. La politique politicienne a fait son homme.
    Mais c’est le fait de les servir au mieux en allant vers eux s’enquérir de leurs problèmes pour les régler ce qui constitue une politique de noblesse.
    Ainsi on est sur terrain, et ainsi le prophète Daouda était ROI

    2 – De tout temps les secteurs de développement ont été définis et les ressources par la dette extérieure et intérieure ont toujours étaient présents mais l’utilisation n’a jamais été rationnelle et seul le politicien en a le plus tiré profit constituant la minorité.
    Bien que beaucoup de théories et concepts ont été élaborés et seuls les termes sont mutants : politique de développement économique, social, culturel, structurel, démocratique etc, depuis notre indépendance à aujourd’hui on est à l’émergence pour des milliards jamais égalés dans les comptes de notre pays le Sénégal (ère Wade, Macky),

    Il est nécessaire et impératif qu’il ait une réelle volonté politique de développement en faveur des citoyens sénégalais en suscitant le sentiment nationaliste et réduire la surévaluation des projets des sociétés concessionnaires dans le partenariat PPP.

    3 – le Sénégalais avant tout, sur tous les projets au Sénégal ;
    la tête de file soit un acteur de développement sénégalais en intégrant en partenariat avec toutes sociétés étrangères dans le cadre des conventions et concessions.

    Que nos Ministères prennent leurs responsabilités et nos Directeurs Généraux se décalent de leurs chaises de leurs vestes et cravates pour surtout être sur le terrain et mettre la main à la pâte.

    Beaucoup de Sénégalais ne sont pas travailleurs parce que ceux qui doivent les incités au travail ne travaillent pas, et ceux qui savent travailler ne sont pas privilégiés , l’excellence étant la lutte, le chant , la mystification religieuse et les jeux.

Laisser un commentaire