Des hommes en tenus censés nous protégez, nous tuent

Les bavures des hommes en tenus se poursuivent au-delà de maleyni Sané mort en prison par asphyxie mécanique par strangulation selon le rapport d’autopsie du  Docteur Gisèle Woto Gaye. Un autre jeune sapeur pompier aussi a perdu la vie lors d’une manœuvre. Deux morts en moins en d’un mois. Des morts de trot entre les mains de gens qui ont entre autre, pour  mission de sauver des vies humaines. Des agissements que les populations ont du mal à comprendre. Mais ces actes ne sortent pas de l’ordinaire et les sociologues semblent avoir trouvé les réponses ou les explications à ce phénomène.

2stv.net

http://youtu.be/mhtico5SCeo

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*