Des éclaircissements sur l’affaire de vol à l’ADIE

Nouvelle révélation dans l’affaire des ordinateurs volés à l’Agence de l’informatique de l’État (Adie). M. F., le gendarme chef de poste des locaux, qui a avoué son forfait, justifie son acte.
Selon Le Soleil, il aurait volé les ordinateurs après qu’on lui a promis un écran plat, de l’argent et un voyage à l’étranger. Mais, à la place d’un voyage, il s’est retrouvé à la prison.

De 25 (22 portables et 3 fixes), le préjudice est passé à 212 ordinateurs volés à l’Adie. Les ordinateurs portables ont été achetés à 250 000 l’unité et les fixes entre 300 000 et 350 000 Fcfa.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*