Des dizaines d’enfants rohingyas meurent dans un naufrage

La mer a charrié leurs corps frêles sur le sable bangladais de cette nation parmi les plus pauvres de la planète, submergée par l’afflux d’un demi-million de musulmans rohingyas tentant d’échapper, par voie terrestre ou par bateau, aux violences dans l’ouest de la Birmanie.

Le bilan du naufrage d’une embarcation de réfugiés rohingyas jeudi près du Bangladesh s’élève probablement à plus de 60 morts, a annoncé ce vendredi l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

« Vingt-trois personnes sont confirmées mortes (…). Quarante sont portées disparues et présumées noyées », a déclaré le porte-parole de l’OIM Joel Millman à des journalistes à Genève.

Une nuit en mer

Des survivants du naufrage ont raconté à du personnel de l’OIM que le bateau transportait environ 80 personnes, dont une cinquantaine d’enfants, des Rohingyas fuyant les persécutions dont cette minorité musulmane fait l’objet dans l’Etat Rhakine, en Birmanie.
« Les survivants ont raconté avoir passé toute la nuit en mer, sans nourriture », a expliqué M. Millman.

Selon des témoins, l’embarcation a coulé à quelques encablures de la terre ferme, victime de pluies torrentielles et de vents violents dans le golfe du Bengale.

Le « capitaine » du bateau, soupçonné d’être un trafiquant d’êtres humains, est également porté disparu et donné pour mort.

( Source: France/Monde)

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire