COVID-19: 71 plaintes déposées contre le gouvernement français pour refus de prendre des mesures strictes contre la pandémie

71 plaintes ont été enregistrées contre les ministres d’Emmanuel Macron depuis le début du Covid-19. Il est majoritairement reproché à ces derniers d’avoir volontairement refusé de prendre certaines mesures contre le covid-19.

Médecins, détenus, élus ou candidats aux élections municipales, tous dénoncent la gestion par l’exécutif de la crise du coronavirus et estiment en avoir été victimes, au point de se tourner désormais vers la justice.

Ces plaintes reposent principalement sur l’article 223-7 du Code pénal, selon lequel “quiconque s’abstient volontairement de prendre ou de provoquer les mesures permettant, sans risque pour lui ou pour les tiers, de combattre un sinistre de nature à créer un danger pour la sécurité des personnes est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende”.

Au total, 71 plaintes ont été déposées depuis le début de la pandémie du coronavirus devant la Cour de Justice de la République habilitée à juger les ministres. Toutes, ou presque, visent Édouard Philippe, responsable pénalement des actes du gouvernement, le président étant irresponsable au cours de son mandat. Des plaintes  sont également dirigées contre d’autres ministres, notamment Agnès Buzyn, Olivier Véran , Nicole Belloubet, Christophe Castaner, Muriel Pénicaud.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire