Google+
Breaking News
Home » Actualité » Mondial 2018 : Le Brésil s’impose devant le Costa Rica dans le temps additionnel (2-0)

Mondial 2018 : Le Brésil s’impose devant le Costa Rica dans le temps additionnel (2-0)

Le Brésil a dû patienter longtemps. Mais grâce à des buts de Philippe Coutinho et Neymar dans le temps additionnel, la Seleçao s’est imposée devant le Costa Rica vendredi à Saint-Pétersbourg (2-0). Un succès capital pour les Brésiliens, accrochés par la Suisse lors de leur entrée en lice.

La lumière a été longue à venir. Très longue même. Mais dans le temps additionnel, le Brésil a enfin trouvé l’ouverture pour soulager tout un peuple et décrocher sa première victoire dans cette Coupe du monde face au Costa Rica (2-0). Ce vendredi à Saint-Pétersbourg, c’est encore Philippe Coutinho qui s’est mué en star brésilien. Comme face à la Suisse (1-1), le milieu de terrain du Barça a débloqué la situation (1-0, 90e+1) avant de voir Neymar enfoncer le clou (2-0, 90e+6).

Ces deux buts amènent une victoire importante qui peut libérer les Brésiliens. Le Brésil a connu un match frustrant. Très frustrant. La sélection auriverde a largement dominé des Ticos valeureux, appliqués et bien aidés par un bon Keylor Navas dans le but. Mais les Brésiliens se sont surtout cassés les dents sur le bloc bas des Costaricains. Leur maladresse devant le but n’y est pas pour rien.

Penalty annulé pour Neymar

En première période, le Brésil a ainsi semblé ronronner face à une formation très compacte. Brouillons, incapables de trouver la profondeur et beaucoup trop penchés à gauche, les Auriverde ont manqué de tranchant. Après la pause, ils se sont un peu rééquilibrés avec l’entrée de Douglas Costa à la place de Willian. Ils ont alors étouffé le Costa Rica et multiplié les occasions. Coutinho (50e, 57e, 84e), Neymar (56e, 71e) ou encore Casemiro (70e) ont tenté leur chance, en vain. Neymar a même cru libérer son pays en obtenant un penalty avant que l’arbitre change d’avis après avoir fait appel à la vidéo (78e).

Dans un 4-4-2 très offensif (avec Gabriel Jesus et Firminio) et alors que les Brésiliens commençaient à montrer leur frustration au fil des minutes qui défilaient, les hommes de Tite ont finalement pu pousser un grand ouf de soulagement. Grâce à Coutinho, ils ont mis un terme aux rêves des Ticos, qui n’ont pas cadré le moindre tir.

Ensuite, Neymar a lui pu lancer son Mondial. Et souffler un peu. Nerveux dans cette fin de recontre, le Brésilien du PSG a même craqué au coup de sifflet final. Signe que cette victoire peut faire un bien fou à ce Brésil. Même si le scénario n’a pas été évident. Mais la Coupe du monde, c’est aussi ça.

(avec Eurosport)

Check Also

La compagnie Emirates dépose les premiers bagages de Karim

Selon L’AS, un vol d’Emirates a débarqué à l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd), mardi dernier, …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :