2stv

Coupe du Monde 2018 : Fiche technique du Sénégal et ses bonnes intentions

COUPE DU MONDE – Classé 27e nation mondiale, le Sénégal arrive en Russie avec l’intention de devenir l’une des plus grandes surprises du tournoi. Son parcours en qualification, sa star, son sélectionneur, ses ambitions.

Le profil du Sénégal

Palmarès : Finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations en 2002

Classement Fifa : 27e

Son parcours en qualifications

C’est au bout d’une épopée rocambolesque que les Lions de la Téranga se sont qualifiés pour la deuxième Coupe du monde de leur histoire après celle de 2002. Le Sénégal n’a pas connu de souci au second tour face à Madagascar. Placé ensuite dans un groupe comprenant également le Burkina Faso, le Cap-Vert et l’Afrique du Sud, il a fait le travail sur le terrain en terminant en tête et invaincu avec quatre victoires et deux nuls et seulement trois buts concédés.

Cette campagne a pourtant bien été exceptionnelle car elle a connu l’une des plus grandes controverses du football. Dans des conditions douteuses, l’Afrique du Sud avait initialement battu le Sénégal 2-1 en novembre 2016 lors de la 2e journée mais la Fifa a fait rejouer le match et banni à vie l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey qui avait sifflé un penalty imaginaire. Un an après cette défaite, le Sénégal est revenu se faire justice chez les Bafana Bafana, s’est imposé 0-2 et a validé son billet pour la Russie.

La star

Tous les yeux seront braqués sur la vedette Sadio Mané. Le joueur de Liverpool vient de réaliser une superbe saison ponctuée de 20 buts et 9 passes décisives. Malgré la défaite des Reds, il a même récemment marqué en finale de la Ligue des Champions contre le Real Madrid. Adolescent, il avait dû fuguer pour convaincre ses parents de le laisser jouer au football. Il a bien fait de s’obstiner.

Ailier rapide, dribbleur et altruiste, Mané fait partie des Lions de la Téranga depuis 2012 et avait disputé les JO de Londres avec la sélection olympique. A 26 ans, il sera le fer de lance du Sénégal en Russie et devra prendre le relais de son idole El Hadji Diouf, qui était le talisman de la génération dorée de 2002.

Le jeune à suivre

S’il a débuté en Serie A en 2013, Keita Baldé a explosé avec la Lazio Rome lors de la saison 2016-2017 en inscrivant 16 buts. Né en Catalogne et passé par la Masia du Barça, il a rejoint l’AS Monaco l’été dernier contre 30 millions d’euros. Le joueur de 23 ans a parfois eu du mal à confirmer avec le club de la Principauté mais il a tout de même signé 8 buts et 11 passes décisives. International sénégalais depuis deux ans, il espère bien poursuivre sa montée en puissance au Mondial.

Le sélectionneur

Ancien milieu de terrain international, Aliou Cissé était le capitaine de la fameuse équipe de 2002. A 42 ans, il retrouvera la Coupe du monde en tant que sélectionneur de son pays. Nommé à la tête des Lions de la Téranga en mars 2015, il a su bâtir une formation solide et rigoureuse qu’il a menée au succès durant les éliminatoires. Avec lui, le Sénégal a déjà repris espoir en atteignant les quarts de finale de la CAN 2017 et il rêve désormais d’aller au moins aussi loin à la Coupe du monde.

Son histoire en Coupe du monde

Le Sénégal n’a, pour le moment, disputé qu’une seule phase finale de Coupe du monde. Le glorieux épisode de 2002 fut bref mais intense avec une victoire surprise 1-0 contre la France alors championne du monde en titre, des nuls contre le Danemark et l’Uruguay (1-1 et 3-3) et un succès en huitième de finale face à la Suède (2-1). Les coéquipiers de Papa Bouba Diop étaient tombés en quarts de finale devant la Turquie (0-1).

Pourquoi cette Coupe du monde sera la bonne

Les raisons d’être optimiste sont nombreuses pour le Sénégal. Il dispose d’un groupe riche composé de nombreux joueurs évoluant dans de très bons clubs européens. Avec son leader napolitain Kalidou Koulibaly, il sait aussi faire preuve d’une véritable stabilité défensive. Les Lions de la Téranga sont également très biens armés en attaque avec les redoutables Sadio Mane et Keita Baldé. L’entraîneur Aliou Cissé a façonné une équipe forte qui ne se fixe pas de limites.

Son programme dans le groupe H

19 juin : Pologne – Sénégal (Moscou)

24 juin : Japon – Sénégal (Ekaterinbourg)

28 juin : Sénégal – Colombie (Samara)

(avec Eurosport)