Côte d’Ivoire : les mises en garde de Meiway à Alassane Ouattara

Le président de la république de Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara a annoncé jeudi, 6 août, lors de son traditionnel discours à la nation pour la fête de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, qu’il sera le candidat de son parti le RHDP pour la troisième fois aux prochaines élections présidentielles, qui auront lieu en octobre.

Cette annonce a surpris de nombreuses personnes, qui ne s’attendaient visiblement pas à ce revirement, surtout qu’il avait déjà annoncé au mois de mars dernier qu’il laissera la place à la nouvelle génération.

Présidentielle 2020: Alassane Ouattara ne sera pas candidat

Parmi ces nombreuses personnes figurent l’icône de la musique ivoirienne, Frédéric Désiré Ehui, mieux connu sous le nom de Meiway qui n’a pas pu se retenir de lancer un message au président Alassane Dramane Ouattara dans une vidéo YouTube.

Il a déclaré:

Excellence Monsieur le Président de la République de Côte d’Ivoire, Monsieur Alassane Ouattara
Je viens de suivre l’intervention télévisée qui confirme votre candidature à un 3e mandat aux prochaines élections présidentielles, contrairement aux engagements que vous avez solennellement pris devant le peuple ivoirien.
Toute ma vie d’artiste, au nom de ma loyauté, j’ai milité pour la cause du peuple, j’ai milité pour les plus faibles. J’ai sacrifié une grande partie de ma carrière pour défendre la paix, l’amour, l’unité et la prospérité dans mon pays. Par conséquent, mon intervention s’impose, car l’heure est grave.

Allez-vous sacrifier tout ce que vous avez bâti pour vous classer du mauvais côté de l’histoire de notre pays ?
Allez-vous tomber sans résister dans le destin tragique des Chefs d’État africain obsédés par le pouvoir ?
Monsieur le Président, vous avez encore une chance d’échapper aux prédateurs qui s’agitent autour de vous pour leurs intérêts et non pour le vôtre.

S’il n’y a aucune personne dans la jeune génération compétente pour vous succéder, vous avez dès lors Monsieur le Président échoué et il faut le reconnaître, en renonçant à ce 3ème mandat qui sera le mandat de trop ; car le peuple ivoirien qui vous a porté, qui vous a accompagné à la magistrature suprême, pourrait vous manquer de respect.
En vous remerciant en avance pour votre attention, je vous prie, Monsieur le Président, de retenir que je sais prévenir. Je ne sais pas guérir.

Je vous remercie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire