Google+
Breaking News
Home » Actualité » Côte d’Ivoire: Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé acquittés devant la CPI
L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, le 28 janvier 2016, lors d'une audience à la Cour pénale internationale de La Haye (Pays-Bas) © ICC-CPI

Côte d’Ivoire: Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé acquittés devant la CPI

La Cour pénale internationale a décidé ce mardi 15 janvier 2019 de l’acquittement de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Les deux hommes étaient poursuivis pour crimes contre l’humanité après les violences postélectorales de 2010 et 2011. Les juges ont ordonné la remise en liberté immédiate des deux accusés, mais elle a été suspendue à la demande du procureur dans l’attente d’un nouvel appel. Une nouvelle audience aura lieu sur ce sujet mercredi matin.

La CPI s’est prononcée en faveur de l’acquittement de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo. La CPI a également ordonné la mise en liberté immédiate de l’ancien chef de l’Etat ivoirien. Mais, finalement, quelques minutes plus tard, cet ordre de mise en liberté a été suspendu jusqu’à demain en attendant de savoir si le procureur faisait appel.

A la CPI, le climat était d’abord assez tendu ce matin, dans la galerie qui surplombe la salle d’audience, une salle pleine. Il y avait là des diplomates, des journalistes et beaucoup, beaucoup de militants du FPI. Puis l’audience a débuté à 11 heures. Le juge principal a pris la parole, il a fait l’historique de la procédure, puis a donné son délibéré.

Explosion de joie dans la galerie. On entendait des cris, des personnes pleurer de joie. « C’est fini ! C’est fini ! », pouvait-on entendre parmi ces cris. Les cris étaient tellement forts que les juges et même les deux prévenus ont dû faire des signes au public pour que la séance puisse se poursuivre.

Les accusés impassibles

Tout au long du délibéré, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont restés impassibles, concentrés à écouter le délibéré des juges. Ils ont attendu la suspension de la séance pour se prendre dans les bras et se féliciter chaudement. L’une des avocates de Laurent Gbagbo a même versé une larme, signe de l’émotion qui régnait également dans le prétoire.

Une nouvelle audience doit donc avoir lieu demain à 10 heures, heure locale. Audience qui déterminera donc si Laurent Gbagbo sera remis ou non en liberté.

Cela fait sept ans que Laurent Gbagbo est en détention. Il était accusé de quatre chefs d’inculpation de crimes contre l’humanité : meurtres, viols, persécutions et autres actes inhumains. Des faits qui couvrent la période de crise postélectorale en Côte d’Ivoire entre novembre 2010 et avril 2011. Des violences qui ont causé la mort de plus de 3 000 personnes en cinq mois. Des faits pour lesquels Laurent Gbagbo avait plaidé non coupable.

RFI

Check Also

Algérie: manifestations contre un cinquième mandat de Bouteflika

En Algérie, le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), le mouvement de Mohcine …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :