CORONAVIRUS: Les USA passe devant l’Italie

Paramedics carry a hazardous medical waste box as patients lie on beds at one of the emergency structures that were set up to ease procedures at the Brescia hospital, northern Italy, Thursday, March 12, 2020. Italians woke up to yet further virus-containment restrictions after Premier Giuseppe Conte ordered restaurants, cafes and retail shops closed after imposing a nationwide lockdown on personal movement. For most people, the new coronavirus causes only mild or moderate symptoms, such as fever and cough. For some, especially older adults and people with existing health problems, it can cause more severe illness, including pneumonia. (AP Photo/Luca Bruno)

La pandémie de coronavirus frappe de plein fouet les Etats-Unis. Des centaines de morts par jour et le pays détient désormais le record du monde des cas confirmés. De New York à San Francisco, en passant par Houston ou Miami, les villes se taisent, les rues se vident, l’angoisse est vive.

D’après un expert américain en matière de maladies infectieuses, le Dr Anthony Fauci, les États-Unis enregistreront certainement “des millions de cas” de coronavirus et plus de 100.000 décès, rapporte l’Associated Press.

Alors que les États-Unis sont actuellement les plus touchés par la pandémie avec 124.000 cas confirmés et 2.190 décès, le directeur de l’Institut National des allergies et des maladies infectieuses prévoit au moins 100.000 à 200.000 morts dues au coronavirus.

Le coronavirus éclipse la campagne électorale américaine et tourmente Donald Trump qui, après avoir minimisé le danger, vient de faire un virage à 180 degrés. Pour nous aider à entrer dans la tête du président américain, son ancien directeur de la communication Anthony Scaramucci répond à Twenty Twenty ainsi que Sebastian Smith et Jérôme Cartillier, les deux correspondants permanents de l’AFP à la Maison Blanche.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire