Coronavirus au Sénégal: Le Docteur Abdoulaye Bousso reste “optimiste”

Nous hospitalisons systématiquement toutes les personnes testées positives, même celles qui sont peu symptomatiques. C’est notre stratégie aujourd’hui. Nous travaillons pour avoir le maximum de lits disponibles, pour pouvoir prendre en charge ce type de personnes.

Les deux personnes décédées et la personne rapatriée en France avaient développé des formes sévères et ont nécessité une assistance respiratoire. Deux autres cas ont développé des formes sévères, mais n’ont pas eu besoin d’être intubés. Ces personnes ont pu revenir à un état plus stable et être transférées vers des sites d’hospitalisation. Il s’agissait de personnes de plus de 60 ans, présentant des comorbidités comme l’hypertension artérielle, le diabète, des cardiopathies et autres.

Je réponds que c’est effectivement presque une attente que l’Afrique explose avec ce coronavirus, car tout simplement, l’Europe, les États-Unis sont en difficulté. Personnellement, je pense que nous avons les capacités de faire face à cette épidémie. L’ensemble des pays africains ont déjà commencé à prendre des mesures.

Ces mesures ont des résultats. C’est à nous de démontrer maintenant, à travers toutes les actions, les prises en charge, toutes les stratégies que nous développons. Moi, je suis optimiste. Ici, au Sénégal, nous sommes en train de travailler dans ce sens et nous avons la certitude que nous avons la capacité de pouvoir faire face à cette épidémie. Aujourd’hui, nous avons appris beaucoup des leçons de la Chine. On peut se poser des questions sur la stratégie adoptée par les Européens ou les Américains qui ont eu beaucoup de retard !

RFI

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire