Google+
Breaking News
Home » Actualité » Colombie: le parti FARC suspend sa campagne électorale faute de sécurité

Colombie: le parti FARC suspend sa campagne électorale faute de sécurité

En Colombie, la campagne électorale pour les élections législatives et présidentielle se tient dans un contexte de plus en plus tendue. Ce vendredi, la FARC, la Force alternative révolutionnaire commune, parti issu de l’ex-guérilla, a annoncé qu’elle suspendait sa campagne, faute de garanties pour la sécurité de ses candidats.

Pour Rodrigo Lodoño les premiers déplacements dans le cadre de la campagne électorale ont été difficiles. A plusieurs reprises, il a été accueilli par une foule en colère, des sifflements, et même des pierres. Car cette population qui scande le mot « assassin » lors de ses apparitions en public ne voit en ce candidat à la présidence personne d’autre que Timochenko, le chef de la guérilla des FARC.

C’est en effet ce qu’était Rodrigo Lodoño jusqu’à la signature de l’accord de paix. Depuis, les anciens guérilléros sont autorisés à faire leur entrée en politique. Mais en Colombie, cette conversion n’est pas du goût de tout le monde.

La FARC accuse les opposants de l’accord de paix, avec à leur tête l’ancien président Alvaro Uribe et son parti Centre démocratique, d’appeler la population à la violence contre les ex-guérilléros devenus candidats aux élections. C’est pourquoi le parti réclame des garanties de la part du gouvernement, et notamment des poursuites en justice contre les instigateurs des attaques.

En raison des menaces qui pèsent sur eux, les candidats de la FARC ont dû annuler plusieurs de leurs déplacements. Dans ces conditions la tenue d’une campagne libre et juste n’est pas possible, estime le parti.

( Source: RFI)

Check Also

UGB : “Les conditions minimales de sécurité ne sont pas remplies pour une reprise des activités” (Saes)

Suite à une assemblée générale tenue ce mercredi 23 mai pour examiner la situation qui …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :