Centrafrique : les soldats français face aux milices

La ville est en proie aux violences, comme le montre cette photo prise le jour-même, qui montre des chrétiens attaquant près de l’aéroport un homme suspecté d’appartenir au Séléka (à gauche). (AP Photo/Jerome Delay)

il se fait tué

 

Des soldats français donnent les premiers secours à un homme blessé à Bangui, le 10 décembre, jour lors duquel les soldats français ont entamé leur désarmement des milices du Séléka. (SIA KAMBOU/AFP)

se soigne

 

Un soldat de la Fomac (Force multinationale de l’Afrique centrale) demande à son camarade de cesser le feu pendant l’évacuation de religieux musulmans de l’Église Saint-Jacques à Bangui, le 12 décembre, alors qu’une foule en colère soupçonnait la présence d’ex-Séléka. (AP Photo/Jerome Delay)

ne tire pas

L’armée française a lancé mardi 17 décembre une opération dans le quartier chrétien de Boy-Rabe, à Bangui. Objectif : désarmer les milices anti-balaka (“anti-machettes”), comme celle vue ci-dessus lors d’une démonstration dans ce même quartier, samedi dernier. Sur cette photo, les miliciens montrent au photographe “ce qu’ils feraient à n’importe quel membre du Séléka dont ils croiseraient le chemin

cruel

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*