2stv

Bombardier perd sa couronne en s’inclinant devant Eumeu Sène

Serigne Dia dit Bombardier a perdu samedi le titre de Roi des arènes en concédant une défaite face à Mamadou Ngom dit Eumeu Sène, au stade Léopold Sedar Senghor.

Le chef de file de l’écurie ‘’Tay Shinger’’ a dominé son adversaire au terme d’un combat éclair, exploitant avec succès ce qui apparaissait comme son unique occasion de briguer le titre de Roi des arènes au regard de son âge (39 ans) et de son palmarès constitué de neuf victoires, sept défaites et deux nuls.
Le champion de lutte, considéré à ses débuts comme l’un des grands espoirs de la lutte sénégalaise, a tout le long de sa carrière alterné fulgurances et contreperformances.
C’est véritablement à partir de 2008, que l’ancien pensionnaire de l’écurie Boul Falé, alors dirigée par Mohamed Ndao, dit Tyson, a pris une nouvelle dimension à la faveur d’une victoire sur Balla Gaye II, considéré par les observateurs comme l’une des étoiles de la lutte aux côtés de son rival des Parcelles Assainies, Modou Lô.
Cette victoire a apporté un changement psychologique certain chez Eumeu Sène qui était dans une situation d’errance avec des passages éclairs au sein des écuries de Pikine, et de ’’Hal Pular’’, dans la banlieue dakaroise.
Depuis, les victoires s’enchainent contre des adversaires réputés, principalement Gris Bordeaux de l’écurie Face, et Lac de Guiers du Walo, malgré une défaite contre Moudou Lô, compensée par un deuxième succès aux dépens de Balla Gaye.
Bombardier, qui était jusque-là détenteur du titre de Roi des arènes, perd l’occasion de consolider son règne et d’asseoir définitivement la mainmise sur la lutte avec frappe.
Le natif de Mbour, dans la région de Thiès, avait notamment réussi le tour de force de retrouver ce titre plusieurs années après l’avoir décroché aux dépens du leader de la génération Boul Falé.
Bombardier a notamment été capable dans sa carrière de battre de grands lutteurs comme Moustapha Guèye (écurie Fass) et Mohamed Ndao Tyson (Boul Falé) et de perdre contre Baboye (écurie Hal Pular) et un poulain et homonyme de Tyson ou même Tapha Tine.
APS