Warning: set_time_limit() has been disabled for security reasons in /home/clients/35e967565235033916a82b9b594ba511/web/wp-content/plugins/wedevs-project-manager/core/Upgrades/Upgrade.php on line 4
Ambassade américaine à Jérusalem: des heurts violents et des morts à Gaza Google+
Breaking News
Home » Actualité » Ambassade américaine à Jérusalem: des heurts violents et des morts à Gaza
Les manifestants palestiniens sous le feu des forces israéliennes, le 14 mai, non loin de la bande de Gaza. REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

Ambassade américaine à Jérusalem: des heurts violents et des morts à Gaza

Comme prévu, la tension est forte en Israël et dans les Territoires palestiniens à quelques heures de l’inauguration de la nouvelle ambassade américaine à Jérusalem. Des milliers de Palestiniens se sont rassemblés dans la bande de Gaza près de la frontière israélienne. De violents heurts ont éclaté entre les manifestants et les soldats israéliens. Trente-sept Palestiniens ont été tués et de très nombreux autres blessés.

Ce lundi 14 mai, trente-sept Palestiniens ont été tués dans la bande de Gaza par des tirs de soldats israéliens à la frontière, où des milliers de personnes manifestent contre le transfert à Jérusalem de l’ambassade américaine en Israël, selon le ministère de la Santé local. Les blessés sont extrêmement nombreux.

La bande de Gaza est le théâtre de heurts depuis la fin de la matinée contre l’inauguration de l’ambassade prévue lundi après-midi. Ces morts portent à 82 le nombre de Palestiniens tués dans la bande de Gaza par des tirs israéliens depuis le début d’une protestation massive le 30 mars.

Ivanka Trump et Jared Kushner, la fille et le gendre mais aussi conseillers du président américain, prendront part à partir de 16h locales (13h TU) avec des centaines de dignitaires des deux pays à la cérémonie en grande pompe qui concrétise l’une des promesses les plus controversées du président Donald Trump et enflamme à nouveau les passions. Saluée comme « historique » par Israël, écrit l’AFP, elle est largement perçue comme un acte de défi envers la communauté internationale dans une période de grande inquiétude pour la stabilité régionale.

La Turquie, via le porte-parole du gouvernement a estimé que les Etats-Unis partageaient la responsabilité du «massacre» à Gaza. Un comité de l’ONU chargé de lutter contre le racisme a appelé Israël à cesser «immédiatement» de faire un usage « disproportionné » de la force contre les manifestants palestiniens. Le gouvernement palestinien basé en Cisjordanie occupée a accusé  Israël de commettre un « horrible massacre ».

La foule ne cesse d’augmenter

Les manifestants avaient commencé à se masser sur les différents lieux de rassemblement à Gaza dès le début de la matinée, indique notre envoyé spécial à Gaza, Guilhem Delteil, et ce, notamment le long de la barrière de séparation avec le territoire israélien.

Certains de ces manifestants sont venus par leurs propres moyens, d’autres à bord des bus mis à disposition par les organisateurs de cette marche. Depuis, la foule ne cesse d’augmenter. Au camp de Bureij, dans la région centre de la bande de Gaza, ce sont des milliers de personnes qui sont actuellement rassemblées. Lors de la prière de la fin de matinée, l’imam a appelé à faire deux prières d’affilée pour appeler à une plus grande protection divine et permettre ainsi aux protestataires de traverser le dispositif de séparation.

« Une gifle »

« Transférer l’ambassade est une gifle pour tous les Arabes, indique cette jeune manifestante. En tant que Gazaouis, en tant que Palestiniens, c’est notre droit de revenir sur nos terres. Un jour, nous retournerons chez nous, qu’ils le veuillent ou non. Nous continuerons à manifester pour obtenir que nos droits soient respectés. Si nous ne réclamons pas nos droits, qui le fera pour nous ? En tant que femmes, en tant palestiniennes, en tant que musulmanes, nous continuerons notre bataille pour obtenir nos droits. »

« Jérusalem est la capitale des Palestiniens et des Palestiniens uniquement, continue-t-elle. Ceux qui vivent en Israël, en Cisjordanie, à Gaza ou dans la diaspora. C’est notre pays, nous reviendrons sur nos terres. Et Jérusalem est notre capitale. C’est tout. »

Des camions transportant des pneus sont arrivés sur le lieu des échauffourées. L’écran de fumée noire provoqué par leur incendie s’est épaissi. Le vent le pousse vers le territoire israélien. C’est une façon de protéger les manifestants des tireurs d’élite en face.

L’armée israélienne avait, en prévision de ces manifestations massives, doublé ses effectifs autour de la bande de Gaza, et en Cisjordanie. Elle avait également prévenu les Gazaouis via des tracts distribués par les airs qu’ils risquaient leur vie s’ils envisageaient de participer aux rassemblements de protestation.

Src : RFI

Check Also

RDC: Jean-Pierre Bemba fait appel de sa condamnation à la CPI

Ce mercredi, la Commission électorale congolaise, la Céni, doit rendre publique la liste définitive des …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :