Affaire Pape Alé Niang : les raisons d’un black-out volontaire !

La 2STV observe et fait remarquer que depuis quelques mois le Sénégal vit une longue période qui peut être qualifiée sans exagération de période de “Presse en Délire”.

Les journalismes … professionnels, sérieux, en souffre terriblement.Certes, la liberté de la presse est toujours considérée comme un élément incontournable de la démocratie dans un pays. Certes la pluralité des médias dans un pays comme le nôtre est aussi gage de démocratie.

Mais au-delà du prisme quantitatif, il faut considérer surtout l’aspect qualitatif. C’est dire que la production de contenus informationnels traités avec professionnalisme constitue également un élément de référence de la qualité, du sérieux et de la solidité du fondement de la liberté de la presse.

La 2STV a appris comme tous les organes de presse l’arrestation de son ancien collaborateur M. Pape Alé niang. L’information à été traitée comme telle, sans plus.Le site “Dakar Matin” appartenant au journaliste cité soutient que sur notre chaîne, “parler de l’affaire Pape Ale Niang était interdit, de même qu’au sein du groupe”.Cela est archi-faux ! La Direction n’a jamais interdit que cette affaire sois traitée, mais elle l’a était ici, au même titre que tous les sujets d’ordre judiciaire, c’est à dire, traitée avec professionnalisme et responsabilité.

Le Président Directeur Général du groupe avait la possibilité de porter plainte contre Le sieur Niang qui n’avait pas hésité, il y a quelques semaines à le traiter de tous les “noms d’oiseaux”. Il ne l’a pas fait. Il ne l’a pas fait pour plusieurs raisons et considérations motivées. Cest donc la rédaction et l’ensemble des animateurs qui ont décidé unilatéralement de ne pas commenter plus qu’il ne faut l’événement Pape Alé, au regard des faits précités, c’était à dire quand ce dernier s’en était pris à notre PDG Monsieur El Hadji Ndiaye et à notre institution, en des termes à la fois irrespectueux et mensongers.

Les employés de 2STV auront du mal à défendre un ancien collègue qui a insulté et diabolisé une chaîne où il a travaillé pendant plus de 10 ans.Pour l’heure le personnel reste à l’écoute de Dame justice, et donnera à titre informatif toute décision prise par cette dernière. Dans cette affaire seule la justice peut éclairer la lanterne des sénégalais.Pape Ale Niang est un journaliste qui a maille à partir avec la justice comme plusieurs autres justiciables aujourd’hui dans les liens de la détention.

Amadou DIAW chargé de communication de la 2STV.